26.05.2019, 20:22

Européennes: la CDU/CSU d’Angela Merkel en tête en Allemagne, percée historique des Verts

chargement
La participation a bondi de onze points par rapport à 2014 à 59%.

Élections La CDU-CSU de la chancelière Angela Merkel arrive en tête des Européennes, avec environ 28% des voix, le plus faible score de son histoire. Les Verts réalisent une percée sans précédent, et l’AfD atteint son objectif avec 10,5%.

Les unions chrétiennes (CDU/CSU) d’Angela Merkel sont arrivées en tête des élections européennes de dimanche en Allemagne. Elles devancent devant les Verts qui réalisent une percée sans précédent, selon des sondages réalisés pour les télévisons publiques.

La CDU-CSU d’Angela Merkel, conduite par le candidat à la présidence de la Commission européenne Manfred Weber, est à environ 28%, le plus faible score de son histoire toutes élections à l’échelon national confondues. «C’est décevant», a reconnu le commissaire européen allemand, Günther Oettinger, à l’antenne de la chaîne ARD.

Les Verts s’envolent à 20,5-22% (contre 10,7% en 2014), selon les enquêtes réalisées à la sortie des bureaux de vote pour ARD et ZDF. L’extrême droite AfD atteint son objectif avec 10,5% (7,1% en 2014). Les sociaux-démocrates du SPD, membre de la coalition gouvernementale au pouvoir, s’écroulent à 15,5%.

 

 

Ces chiffres, s’ils devaient se confirmer, pourraient conférer autour de 28 sièges européens à la CDU-CSU (-6 par rapport au parlement sortant), 22 aux Verts (+9), 15 aux sociaux-démocrates (- 12) et 10 à l’AfD (+9).

Gifle pour le SPD à Brême

Autre gifle pour le SPD, le plus vieux parti d’Allemagne arrive dimanche deuxième derrière les conservateurs aux régionales dans son bastion de Brême, Land qu’il dirige depuis la fin de la guerre. «Un résultat amer», a réagi à la télévision l’un des cadres du SPD, Carsten Schneider.

La participation a bondi de onze points par rapport à 2014 à 59%.

La percée verte intervient alors que la thématique de l’urgence climatique est devenue un sujet dominant face à l’incapacité du gouvernement à organiser sa stratégie et à atteindre ses objectifs en matière de réduction des gaz à effet de serre.

Quelque 68% des Allemands interrogés jugent dans un récent sondage que trop peu était fait pour faire face à l’urgence climatique.

L’alternative écologiste

Le parti écologiste, qui s’est rapproché du centre ces dernières années et forme en régions des coalitions aussi bien avec la droite que la gauche, était depuis plusieurs semaines aux alentours de 20% dans les enquêtes d’opinion.

«C’est la première fois que le changement climatique joue un tel rôle dans une élection», a noté sur ARD Robert Habeck, le chef des Verts allemands. «Maintenant on doit mettre en oeuvre (nos propositions) sur le changement climatique», se réjouit la tête de liste du parti, Ska Keller.

Les européennes en Allemagne signent donc une réussite pour les écologistes et l’extrême droite et un échec cuisant pour les deux grands partis qui depuis 1949 ont toujours dirigé le pays – séparément ou ensemble.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

scrutinElections européennes: 427 millions d'électeurs appelés aux urnes, percée de l'extrême-droite attendueElections européennes: 427 millions d'électeurs appelés aux urnes, percée de l'extrême-droite attendue

Elections472 millions d’électeurs aux urnes: 10 chiffres pour comprendre les Européennes de ce week-end472 millions d’électeurs aux urnes: 10 chiffres pour comprendre les Européennes de ce week-end

VoteÉlections européennes: près d’un quart de la population suisse pourra voterÉlections européennes: près d’un quart de la population suisse pourra voter

Top