27.08.2017, 21:49

Etats-Unis: trois morts, un hôpital évacué, deux aéroports fermés, l'ouragan Harvey ne cesse d'empirer

chargement
Des habitants doivent quitter leur maison submergée par les eaux.

Ouragan Pour les services météorologiques américains, l'ouragan Harvey est le pire "jamais vu". Depuis le passage de l'intempérie, une pluie tropicale s'abat sur la région ayant déjà fait trois victimes et causant de nombreux dommages.

L'ouragan Harvey dont l'impact va "au-delà de ce qu'on a jamais vu", selon les services américains de météo, a fait au moins trois morts au Texas, a-t-on appris dimanche. Les deux aéroports de Houston, l'un des plus grands hôpitaux de la ville et la deuxième plus grande raffinerie des Etats-Unis ont été fermés.

Une personne est morte dans l'incendie de sa maison à Rockport, petite ville de 10'000 habitants à 50 km environ au nord de Corpus Christi, et une femme a péri alors qu'elle circulait dans les rues inondées de l'ouest de Houston. Le maire de la ville de La Marque, Bobby Hocking, a aussi confirmé dimanche qu'un homme était mort dans une voiture.

 

 

"Cet événement est sans précédent et toutes ses conséquences ne sont pas encore connues mais vont au-delà de ce qu'on a jamais vu", a écrit le National Weather Service (NWS) dans un tweet.

Dans un communiqué, les services météo précisent que les chutes de pluies localisées de 127 centimètres "dépasseraient tout ce qui a été mesuré auparavant au Texas".

>> A voir aussi: L'ouragan Harvey ravage le Texas

Jusqu'à 1,27 mètres d'eau

Le plus puissant ouragan à frapper les Etats-Unis depuis 2005 et le Texas depuis 1961, rétrogradé depuis en tempête tropicale, ne bouge quasiment plus (4 km/h). Il va donc déverser ses trombes d'eau sur les mêmes régions.

Entre 38 et 63 centimètres de pluie devraient ainsi tomber encore d'ici jeudi, d'après le dernier bulletin du Centre national des ouragans (NHC), pouvant provoquer un cumul total allant jusqu'à 1,27 mètres.

 

 

Pour faire face au déluge, le gouverneur du Texas a annoncé le déploiement de la Garde nationale texane, des militaires dépendants de l'Etat fédéré.

Plus de 2000 appels

Des avis d'inondations soudaines ont été émis dans la région et les services météorologiques (NWS) ont accentué leurs mises en garde. La région Houston/Galveston a reçu plus de 60 cm de pluie lors des dernières 24 heures, selon le NWS.

Selon le chef des pompiers de Houston Samuel Pena, ses équipes ont géré plus de 2000 appels depuis minuit et en avaient encore un millier en attente en fin de matinée. Les services d'urgence sont débordés.

Les gardes-côtes qui ont secouru une trentaine de personnes ont dit dimanche matin avoir reçu plus de 300 appels de détresse dans la région de Houston où ils ont mobilisé cinq hélicoptères MH-65 Dolphin. Ils ont demandé le renfort d'hélicoptères à La Nouvelle-Orléans et auprès de la Garde nationale aérienne.

 

 

Au moins 1800 évacués

Des milliers d'habitants ont suivi les directives d'évacuation. Selon la Croix-Rouge américaine, plus de 1800 personnes ont trouvé refuge samedi soir dans 35 abris au Texas et en Louisiane.

Environ 4500 prisonniers du centre de détention de la ville de Rosharon, au sud de Houston, ont dû être évacués face à la montée des eaux d'une rivière proche. Et des dizaines de milliers de personnes étaient privées d' électricité .

 

 

Aéroports bouclés

Le principal aéroport de Houston, le George Bush Intercontinental Airport, a été fermé au trafic commercial dimanche en début d'après-midi, les routes qui le relient au reste de la région étant "coupées en raison des inondations", selon un tweet de l'aéroport.

Le deuxième aéroport de la ville, Hobby, est totalement fermé: ses pistes sont sous l'eau.

Le juge Ed Emmett, qui dirige le comté dont dépend Houston, a indiqué que l'un des plus grands hôpitaux de la ville, le Ben Taub Hospital, était aussi en cours d'évacuation en raison "d'inondations dans ses sous-sols qui ont interrompu l'alimentation électrique".

Le cours du pétrole affecté

Par ailleurs, le passage de l'ouragan pourrait affecter les cours du pétrole. La côte texane accueille près d'un tiers des capacités de raffinerie de pétrole des Etats-Unis et le Golfe du Mexique 20% de la production américaine.

Au maximum 112 plates-formes ont été évacuées, représentant environ un quart de la production quotidienne de brut et de gaz, et de nombreuses installations à terre fermées.

Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé dimanche l'arrêt des activités de son site de Baytown, l'un des plus grands du monde proche de Houston, car les inondations "ont engendré des problèmes opérationnels".

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

catastropheEtats-Unis: l'ouragan Harvey fait au moins trois morts, ce serait le pire "jamais vu"Etats-Unis: l'ouragan Harvey fait au moins trois morts, ce serait le pire "jamais vu"

catastropheEtats-Unis: l'ouragan Harvey laisse la destruction dans son sillage au TexasEtats-Unis: l'ouragan Harvey laisse la destruction dans son sillage au Texas

Etats-UnisIntempéries: le Texas se prépare à affronter le terrible ouragan "Harvey"Intempéries: le Texas se prépare à affronter le terrible ouragan "Harvey"

Top