01.07.2020, 20:10

Etats-Unis: la "zone autonome" de Seattle évacuée de ses occupants

chargement
Des policiers en tenue anti-émeute ont investi la rue occupée par un mouvement de manifestants, à Seattle, chef-lieu de l'Etat de Washington, sur la côte Pacifique des Etats-Unis.

Tensions À Seattle, au Nord-ouest des Etats-Unis, la police a mis fin à l'occupation d'un quartier par des manifestants qui réclamaient son abolition. Cette décision a été prise par la maire de la ville, Jenny Durkan, alors que le président Trump montrait beaucoup d'agacement vis-à-vis de la situation.

La police s'est déployée mercredi dans un quartier de la ville américaine de Seattle transformé en une "zone autonome" par des manifestants protestant contre les abus des forces de l'ordre.

Au moins 31 personnes ont été interpellées durant l'opération d'évacuation, notamment pour refus d'obtempérer, voies de fait ou détention d'arme blanche, a rapporté la police de cette métropole du Nord-Ouest des Etats-Unis.

 

 

L'occupation depuis trois semaines de ce quartier par des protestataires très majoritairement pacifiques a vivement irrité le président Donald Trump, qui avait menacé de recourir à la force contre ceux qu'il a appelés "affreux anarchistes" et "terroristes de l'intérieur".

Evacuation

Mais c'est finalement la maire démocrate de Seattle, Jenny Durkan, qui a pris l'initiative de l'évacuation des manifestants, en assurant que la ville avait suffisamment offert aux contestataires le droit d'exprimer leur opinion.

Cette liberté d'expression "n'impose pas à la ville d'offrir un sanctuaire illimité se traduisant par l'occupation de biens publics, des dommages à la ville et aux biens privés, des atteintes au droit à se déplacer et la création de conditions dangereuses", a justifié la maire.

 

 

"Trop c'est trop", a de son côté réagi Carmen Best, qui dirige la police de Seattle, en rappelant que la zone avait été le théâtre de coups de feu.

Les policiers en tenue anti-émeute sont intervenus au petit matin, évacuant les six pâtés d'immeubles concernés. Ils démantelaient les tentes et les barricades dressées dans ce quartier autoproclamé "CHAZ", acronyme de "Capitol Hill Autonomous Zone".

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

RacismeEtats-Unis: armes à la main, un couple menace des manifestantsEtats-Unis: armes à la main, un couple menace des manifestants

FrasqueÉtats-Unis: la nouvelle affaire qui fait vaciller TrumpÉtats-Unis: la nouvelle affaire qui fait vaciller Trump

RacismeEtats-Unis: Donald Trump partage puis supprime une vidéo d’un fan criant «white power»Etats-Unis: Donald Trump partage puis supprime une vidéo d’un fan criant «white power»

Nouvelle frasque pour Donald Trump

Donald Trump refait des siennes sur la toile. Alors que la tension règne dans le pays, le président américain a...

  28.06.2020 19:04

RacismeEtats-Unis: le Mississippi prêt à retirer l’emblème confédéré de son drapeauEtats-Unis: le Mississippi prêt à retirer l’emblème confédéré de son drapeau

TirsEtats-Unis: au moins 1 mort et 11 blessés dans une fusillade à MinneapolisEtats-Unis: au moins 1 mort et 11 blessés dans une fusillade à Minneapolis

Top