25.05.2019, 11:49

Elections européennes: 427 millions d'électeurs appelés aux urnes, percée de l'extrême-droite attendue

chargement
21 des 28 pays de l'Union européenne voteront ce dimanche.

scrutin Les Lettons, les Maltais et les Slovaques votent ce samedi pour élire leurs représentants au Parlement européen. Quatre pays ont déjà voté jeudi et vendredi. Les 21 autres entrent en lice dimanche. Un peu partout une poussée populiste est attendue.

Trois nouveaux pays entrent dans la danse des élections européennes samedi, puis une vingtaine dimanche, pour choisir les nouveaux membres du Parlement européen. Les sondages laissent présager une nouvelle montée en puissance des partis populistes et d'extrême droite.

L'ampleur de cette poussée, son impact sur l'équilibre des forces au sein de l'hémicycle européen et ses conséquences pour la course aux postes clés au sommet de l'Union constituent des enjeux politiques majeurs de ces élections. Pourtant, un fort taux d'abstention parmi les 427 millions d'électeurs estimés est à nouveau redouté.

En majorité dimanche

Après les Britanniques et les Néerlandais jeudi, suivis le lendemain des Tchèques (qui votent sur deux jours) et des Irlandais, c'est au tour des Lettons, des Maltais et des Slovaques de voter samedi.

 

 

Dans les 21 autres pays de l'UE, dont la France, l'Allemagne et l'Italie, le vote aura lieu dimanche. Les résultats officiels ne commenceront à être publiés que dimanche tard dans la soirée pour les 28 pays de l'Union.

Surprise néerlandaise

Aux Pays-Bas, le vote de jeudi a réservé une première surprise: les estimations placent les travaillistes (PvdA) de Frans Timmermans, candidat à la succession de Jean-Claude Juncker à la tête de la Commission européenne, devant les libéraux (VVD), et devant les populistes (FvD) qui étaient pourtant attendus en force.

 

 

La Slovaquie en revanche enverra probablement au moins un député d'extrême droite au Parlement européen, selon les analystes. En République Tchèque, où le vote a lieu pour la deuxième journée consécutive, le mouvement populiste ANO du premier ministre tchèque, le milliardaire Andrej Babis, part favori.

Globalement, l'ensemble des forces eurosceptiques, populistes et nationalistes devraient selon les sondages enregistrer une nette progression au sein du Parlement européen, où siègent pour cinq ans 751 eurodéputés jouant un rôle clé dans l'élaboration des lois européennes. La Ligue du ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini, portée par son discours anti-migrants et hostile aux institutions bruxelloises, pourrait ainsi gagner de nombreux sièges.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Elections472 millions d’électeurs aux urnes: 10 chiffres pour comprendre les Européennes de ce week-end472 millions d’électeurs aux urnes: 10 chiffres pour comprendre les Européennes de ce week-end

VoteÉlections européennes: près d’un quart de la population suisse pourra voterÉlections européennes: près d’un quart de la population suisse pourra voter

menaceItalie: un arsenal de guerre, dont un missile, saisi chez des sympathisants d'extrême-droiteItalie: un arsenal de guerre, dont un missile, saisi chez des sympathisants d'extrême-droite

Top