13.06.2019, 09:14

Découverte en Chine des plus vieilles traces d’usage de cannabis

chargement
Les molécules détectées dans les bols étaient principalement du cannabinol.

Archéologie En Chine, des archéologues ont découvert, dans des tombes datant de 2500 ans, des bols contenant des traces de cannabis et de feu.

Dans un cimetière perché dans le massif du Pamir en Asie centrale, l’air se remplit des notes d’une harpe ancienne, d’un fort parfum de genièvre et de l’odeur de cannabis. Nous sommes à une cérémonie en l’honneur des dieux ou des morts, il y a 2500 ans.

Les rituels, reconstitués par des archéologues à partir de fouilles sur ce site dans la province chinoise du Xinjiang, représentent l’utilisation connue la plus ancienne du cannabis pour ses propriétés psychoactives.

La découverte, publiée mercredi dans la revue Science advances, ajoute le cannabis à la pomme, aux noix et aux nombreuses cultures qui ont évolué au fil des siècles jusqu’à leurs formes modernes le long des routes de la soie, dit Robert Spengler, le principal archéobotaniste ayant participé à l’étude.

Les archéologues ont découvert, dans huit tombes du cimetière de Jirzankal, près de la frontière actuelle entre la Chine et le Tadjikistan, un total de dix grands bols en bois contenant des pierres. Ces pierres avaient des traces de feu.

 

 

Du cannabinol

Les scientifiques ont analysé les bols en bois ainsi que les pierres brûlées grâce à une technique de chromatographie (spectrométrie de masse). «A notre grande joie, nous avons trouvé les biomarqueurs du cannabis et, en particulier, des composants chimiques liés aux propriétés psychoactives», dit Yimin Yang, coauteur et professeur à l’université de l’académie chinoise des sciences.

Les molécules détectées étaient principalement du cannabinol (CBN). Le principal ingrédient psychoactif du cannabis, le tétrahydrocannabinol (THC), devient du cannabinol au contact de l’air.

 

 

La découverte de harpes angulaires, des instruments utilisés dans les funérailles, et la composition des bols en bois de genièvre, qui émet une forte odeur de térébenthine, finissent de compléter le tableau du rituel: des gens rassemblés autour d’un épais nuage hallucinogène pour une célébration.

Deux théories pourraient expliquer l’apparition progressive, au fil des siècles, d’un cannabis de plus en plus concentré en THC: soit le cannabis a été méthodiquement sélectionné par des cultivateurs qui cherchaient à augmenter le taux de THC, soit le cannabis a évolué par hybridation. La plante aurait évolué au fil des transports et échanges humains, favorisant les croisements entre différentes variétés.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

SantéEn 2045, un Suisse sur deux aura fumé du cannabis au moins une fois selon une étudeEn 2045, un Suisse sur deux aura fumé du cannabis au moins une fois selon une étude

SantéSanté: l'accès au cannabis médical devrait être facilitéSanté: l'accès au cannabis médical devrait être facilité

ArchéologieArchéologie : découverte de fossiles du jour où l'astéroïde a frappé la TerreArchéologie : découverte de fossiles du jour où l'astéroïde a frappé la Terre

Top