30.01.2020, 13:58

Coronavirus: les 7000 passagers bloqués, dont des Suisses, ont pu quitter le navire

chargement
Le Costa Smeralda, arrivé à Civitavecchia "dans le cadre d'une croisière d'une semaine en Méditerranée occidentale", aurait dû repartir jeudi soir pour La Spezia (nord-ouest de l'Italie).

Epidémie Quelque 6000 passagers et 1000 membres d’équipage étaient cantonnés jeudi à bord d’un navire de croisière près de Rome. Deux cas de coronavirus étaient suspectés. Après des examens, qui se sont révélés négatifs, les passagers ont pu retrouver la terre ferme.

Plus de 7000 passagers, dont des Suisses, bloqués depuis jeudi matin sur un navire au port de Civitavecchia, près de Rome, en raison de deux cas suspects du nouveau coronavirus chinois, ont été autorisés à débarquer jeudi soir. Les tests se sont révélés négatifs.

Les tests de prélèvements sur un couple chinois dont l'épouse présentait des symptômes de la maladie, analysés dans un hôpital spécialisé de Rome, étaient négatifs, a confirmé le ministère de la Santé. Le millier de passagers qui devait débarquer à Civitavecchia est donc autorisé à le faire, selon les médias.
 


Selon des informations de la protection civile italienne, 63 ressortissants suisses se trouvaient à bord du navire, avait auparavant indiqué à Keystone-ATS le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), confirmant une information de plusieurs médias.

Symptômes suspects

Le médecin de bord du Costa Smeralda, navire amiral - et l'un des cinq plus grands au monde - de l'armateur Costa Croisières, a signalé tôt jeudi aux autorités portuaires italiennes la présence à bord d'un couple chinois dont l'épouse présentait des symptômes suspects de toux et forte fièvre.

L'unité sanitaire locale (ASL) a envoyé à bord une équipe pour effectuer des prélèvements, a indiqué une porte-parole de l'ASL. Les échantillons ont été portés à l'hôpital romain Spallanzani, spécialisé dans les maladies infectieuses, pour y être analysés.

Une source du ministère de la Santé vers a indiqué vers 16h00 que les premières vérifications "paraissent donner des résultats négatifs, mais nous attendons le résultat final du test".

Cette annonce rassurante est intervenue au moment où des informations filtraient sur le fait que plus de 1100 passagers, dont la croisière se termine à Rome, avaient été autorisés à débarquer du Costa Smeralda.

"Vous êtes fou ?"

Le maire de la ville Ernesto Tedesco s'est précipité dans le port pour stopper ces opérations. Ce membre de la Ligue (extrême droite) de Matteo Salvini a été vu en train de crier au commandant du port, Vincenzo Leone: "Mais vous êtes fou? vous avez donné l'ordre de débarquer? Je vais vous coller un procès".

"Je dois protéger la santé de mes concitoyens. Pour le moment, seuls des bagages ont été débarqués du navire, pas les passagers. On attend encore les résultats des tests de l'hôpital Spallanzani", a-t-il déclaré à la chaîne Rainews24, peu avant les premiers résultats "négatifs".

En provenance de Hong Kong

Costa Croisières a précisé avoir "activé son protocole sanitaire" pour une touriste de Macao de 54 ans qui a été "placée à l'isolement" dans l'infirmerie de bord ainsi que son compagnon.

Le couple était arrivé à Milan le 25 janvier en provenance de Hong Kong, puis a embarqué à Savone (Italie), selon les médias italiens. Selon Ansa, 751 touristes chinois se trouvaient à bord du navire.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

renseignementsSuisse: l’OFSP ouvre la hotline sur le coronavirusSuisse: l’OFSP ouvre la hotline sur le coronavirus

épidémieCoronavirus: la Russie va fermer ses frontières avec la ChineCoronavirus: la Russie va fermer ses frontières avec la Chine

fake newsCoronavirus: les fausses informations alimentent la peur autour du virus chinoisCoronavirus: les fausses informations alimentent la peur autour du virus chinois

ÉpidémieCoronavirus: le bilan monte à 170 morts, plus de 15 pays touchés, près de 1700 nouveaux casCoronavirus: le bilan monte à 170 morts, plus de 15 pays touchés, près de 1700 nouveaux cas

Top