Chine: le terrorisme enrayé au Xinjiang

chargement

International La menace terroriste qui justifiait la répression chinoise est sous contrôle depuis 2017.

  10.06.2021, 00:01
Lecture: 5min
Premium
Une exposition d’armes à feu utilisées par des terroristes, montrée lors d’un voyage organisé par le gouvernement chinois pour les journalistes étrangers à Urumqi, région du Xinjiang, le 21 avril 2021.

Aux yeux de Xi Jinping, il y a quasiment autant de suspects au Xinjiang que les quelque 13 millions de Ouïgours, Kazakhs, Kirghizes et Tadjiks qui peuplent cette région autonome. Le président chinois voit derrière chaque membre de ces minorités musulmanes et turcophones un terroriste, du moins une menace potentielle pour la sacro-sainte stabilité d’un territoire stratégique sur la carte des Nouvelles routes de la soie.

D’où la...

À lire aussi...

MenacesDroits humains: la Chine surveille et intimide Tibétains et Ouïgours établis en SuisseDroits humains: la Chine surveille et intimide Tibétains et Ouïgours établis en Suisse

démographieChine: hausse de 5,38% de la population en dix ansChine: hausse de 5,38% de la population en dix ans

ManoeuvreComment la Chine s’en prend aux contestataires sur le webComment la Chine s’en prend aux contestataires sur le web

Top