Burkina Faso: une élection présidentielle sous la menace djihadiste

chargement

Afrique de l’Ouest La présidentielle s’est déroulée dans le calme, dimanche, malgré des problèmes sécuritaires de plus en plus aigus liés aux djihadistes dans le nord du pays.

  24.11.2020, 00:01
Lecture: 4min
Premium
Le chef de l’Etat sortant, Roch Marc Christian Kaboré, brigue sa propre succession.

Le Burkina a pu voter, dimanche, dans le calme, ce qui est déjà une victoire. Ces élections présidentielles et législatives s’annonçaient difficiles alors que le pays est la cible d’attaques djihadistes incessantes et meurtrières. «C’est un point très positif, même si la question de l’acceptation du processus reste ouverte, notamment en raison de la participation», souligne, prudent, un diplomate.

Voter est loin d’être la priorité des populations qui cherchent d’abord à éviter de se faire...

À lire aussi...

InstabilitéTerrorisme: opération antidjihadiste à la frontière entre la Côte d'Ivoire et le Burkina FasoTerrorisme: opération antidjihadiste à la frontière entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso

TERRORISMEBurkina Faso: une vingtaine de civils tués dans une «attaque djihadiste»Burkina Faso: une vingtaine de civils tués dans une «attaque djihadiste»

Top