31.08.2020, 19:58

Brésil: une gigantesque opération policière lancée contre une faction criminelle

chargement
1/2  

Criminalité Le plus grand réseau criminel du Brésil a été la cible d’une immense opération policière. Le gang, appelé le Primeiro Comando da Capital («Premier commando de la capitale») ou PCC, compte plus de 30’000 membres.

Plus de 1000 policiers étaient mobilisés lundi pour une opération coup de poing contre la plus grande faction criminelle du Brésil. Plus de 400 mandats d’arrêt ont été lancés et 46 millions de dollars ont été gelés sur des comptes bancaires.

Cette méga-opération, visant à atteindre les finances du gang baptisé Premier commando de la capitale (PCC), se déroulait sur presque tout le territoire brésilien, dans 20 des 26 États du pays, avec 422 mandats d’arrêt et 201 perquisitions, a précisé la police fédérale dans un communiqué. Les suspects visés par ces mandats sont notamment des membres de l’organisation soupçonnés de blanchir l’argent du trafic de la drogue, reversé ensuite à d’autres membres incarcérés.

 

 

«Nous avons identifié 210 membres de haut rang de la faction incarcérés dans des prisons fédérales (de haute sécurité) qui recevaient des versements mensuels pour avoir occupé des positions importantes» au sein de l’organisation ou «pour avoir rempli des missions d’exécution d’agents de la fonction publique». Pour échapper à tout contrôle, ces versements étaient déposés sur des comptes d’autres membres du PCC servant d’hommes de paille.

Au total, la justice a ordonné le gel de 252 millions de réais (environ 46,6 millions de dollars) sur des comptes suspects et plus de 6 millions de réais en espèces (1,1 million de dollars) ont été saisis par la police. Lors d’une conférence de presse, les responsables de l’enquête ont révélé que l’objectif de cette opération était d’«asphyxier» financièrement l’organisation criminelle.

30’000 membres

Créé en 1993 dans des prisons de Sao Paulo (sud-est), le PCC compte plus de 30’000 membres présents dans tout le Brésil, prenant part notamment au trafic international de drogues envoyées depuis le Brésil vers l’Europe, l’Afrique ou l’Asie. Son dirigeant historique Marcos Willians Herbas Camacho purge depuis 1999 une peine cumulée de plus de 200 ans de réclusion. Il a été transféré l’an dernier dans une prison de haute sécurité à Brasilia.

 

 

En 2006, une vague de violences attribuée au PCC avait paralysé Sao Paulo pendant plusieurs jours : des autobus avaient été brûlés, des boutiques pillées et plus de 100 meurtres recensés, dont ceux de nombreux policiers.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

pauvretéCoronavirus: au Brésil, le Covid-19 a créé de nouvelles favelasCoronavirus: au Brésil, le Covid-19 a créé de nouvelles favelas

AgressionBrésil: un touriste suisse a été grièvement blessé par balle dans une favela de RioBrésil: un touriste suisse a été grièvement blessé par balle dans une favela de Rio

EstimationsCriminalité: environ 400 membres de la mafia vivent en SuisseCriminalité: environ 400 membres de la mafia vivent en Suisse

JugementTribunal pénal fédéral: trois ans et cinq mois de prison pour un membre de la 'NdranghetaTribunal pénal fédéral: trois ans et cinq mois de prison pour un membre de la 'Ndrangheta

JusticeMafia napolitaine: 2 membres de la Camorra condamnés par le MPCMafia napolitaine: 2 membres de la Camorra condamnés par le MPC

double jeuBrésil: le président Bolsonaro met de l'eau dans son vinBrésil: le président Bolsonaro met de l'eau dans son vin

Top