13.11.2016, 09:54

Attentats de Paris: François Hollande lance les commémorations du 13 novembre 2015

chargement
Les attaques avaient fait 130 morts le 13 novembre 2015 (illustration).

1 an après Le 13 novembre 2015, une vague d'attaques terroristes d'une ampleur sans précédent faisait 130 morts à Paris. Ce dimanche, la France se souvient.

François Hollande a ouvert dimanche les commémorations des attentats du 13 novembre 2015. Le président français a dévoilé une plaque au Stade de France, au nord de Paris où avait été tué il y a un an la première des 130 victimes des djihadistes.

 

Le chef de l'Etat a dévoilé, sans prononcer d'allocution, cette plaque sur la porte D du stade, à Saint-Denis, en hommage à Manuel Dias, tué par l'explosion d'une bombe actionné par un kamikaze. Après une minute de silence et le dépôt d'une gerbe, le fils de la victime a lu un texte appelant à la "tolérance" et à "l'intelligence", ont constaté des journalistes de l'AFP.

Le président socialiste s'est ensuite rendu dans le nord-est branché et cosmopolite de la capitale, où il devait dévoiler des plaques sur les autres sites frappés le 13 novembre 2015: des bars et restaurants et la salle de concerts du Bataclan.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

fâchésAttentats de Paris: les Eagles of Death Metal interdits d'entrée au BataclanAttentats de Paris: les Eagles of Death Metal interdits d'entrée au Bataclan

FranceAttentats de Paris, un an après: témoin-clé de l'enquête, elle vit recluse depuis les attaquesAttentats de Paris, un an après: témoin-clé de l'enquête, elle vit recluse depuis les attaques

RetourAttentats de Paris, un an après: Sting en concert à guichets fermés pour la réouverture du BataclanAttentats de Paris, un an après: Sting en concert à guichets fermés pour la réouverture du Bataclan

FranceAttentats de Paris, un an après: l’état d’urgence, une menace pour les droits humainsAttentats de Paris, un an après: l’état d’urgence, une menace pour les droits humains

TerrorismeAttentats de Paris et Bruxelles: les ordres venaient de très haut dans l'organisation de l'Etat islamiqueAttentats de Paris et Bruxelles: les ordres venaient de très haut dans l'organisation de l'Etat islamique

Top