21.11.2017, 16:12

Attentat-suicide contre une mosquée au Nigeria: au moins 50 morts

chargement
L'attentat n'a pas été revendiqué, mais porte la marque de Boko Haram.

terrorisme Un attentat-suicide a visé mardi une mosquée dans le nord-est du Nigéria. Il a provoqué la mort d'au moins 50 personnes. Le kamikaze s'est mêlé aux fidèles pour entrer dans le lieu de prière.

Au moins 50 personnes ont été tuées mardi dans un attentat-suicide attribué au groupe djihadiste Boko Haram. Cette attaque, une des plus meurtrières perpétrées dans le nord-est du Nigeria depuis des mois, a frappé une mosquée de Mubi.

L'explosion s'est produite durant les prières du matin à la mosquée de Madina à Mubi, ville frontalière du Cameroun, à envion 200 km au nord de la capitale de l'Etat d'Adamawa, Yola. "Pour l'instant nous avons au moins 50 morts" et plusieurs blessés, a déclaré le porte-parole de la police de l'Adamawa, Othman Abubakar. Le kamikaze "s'est mêlé aux fidèles" pour entrer dans la mosquée et "a déclenché ses explosifs" durant les prières, a précisé ce responsable.

L'attentat n'a pas été revendiqué, mais porte la marque de Boko Haram, qui mène régulièrement des attaques contre des villages et des attentats-suicides. L'insurrection qui dure depuis huit ans a fait au moins 20'000 morts et 2,6 millions de déplacés dans le nord-est du Nigeria.

"Nous connaissons tous la tendance, nous ne soupçonnons personne en particulier, mais nous connaissons ceux qui sont derrière ces attaques", a commenté Othman Abubakar sans pour autant nommer le groupe djihadiste.

De nombreux blessés ont été transférés vers les hôpitaux de la région pour être soignés en urgence, selon les différentes sources qui n'ont pu en préciser le nombre.

Capacité de nuisance intacte

Pour Yan St-Pierre, consultant en contre-terrorisme pour le Mosecon (Modern Security Consulting Group), cet attentat intervient dans le cadre d'une série d'attaques similaires, démontrant que Boko Haram conserve toute sa capacité de nuisance. Cela correspond à "la ligne chaude actuelle de l'organisation", qui multiplie les attentats meurtriers depuis environ un mois, a-t-il estimé.

Selon l'Indice du Terrorisme mondial (GTI), publié la semaine dernière, le nombre de morts attribués à Boko Haram en 2016 a chuté de 80% en 2016 par rapport à l'année précédente. Mais "Boko Haram reste une organisation extrêmement puissante et dangereuse" contrairement à ce que prétend l'armée nigériane, selon M. St-Pierre.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Boko HaramNigeria: plusieurs attentats suicides font 27 morts et 83 blessés dans le nord-est du paysNigeria: plusieurs attentats suicides font 27 morts et 83 blessés dans le nord-est du pays

TerrorismeNigeria: Boko Haram tue plus de 50 personnes dans l'attaque d'une mission pétrolièreNigeria: Boko Haram tue plus de 50 personnes dans l'attaque d'une mission pétrolière

horreurNigeria: le bilan du bombardement de l'aviation militaire sur un camp de réfugiés grimpe à 70 mortsNigeria: le bilan du bombardement de l'aviation militaire sur un camp de réfugiés grimpe à 70 morts

NigeriaNigeria: Boko Haram assassine 24 personnes pendant des funéraillesNigeria: Boko Haram assassine 24 personnes pendant des funérailles

Top