Attentat de Stockholm: l'homme placé en garde à vue serait le chauffeur du camion

chargement

Attentat de Stockholm L'homme arrêté hier après l'attaque au camion-bélier qui a fait quatre morts dans le centre de Stockholm est soupçonné d'être le conducteur du véhicule meurtrier, a annoncé samedi la police suédoise. "La personne en question est considérée comme le coupable", a dit un porte-parole.

  08.04.2017, 08:16
1/33  

Un homme, soupçonné d'"homicides à caractère terroriste", a été placé en garde à vue samedi à Stockholm, au lendemain de l'attaque au camion bélier, qui a fait quatre morts et quinze blessés. Selon le quotidien Aftonbladet, il s'agirait d'un Ouzbek de 39 ans, sympathisant de l'EI. Selon la police suédoise, il s'agit du chauffeur du camion.

Il avait été interpellé vendredi soir à Märsta, une petite ville du nord de l'agglomération stockholmoise. La police ne laisse filtrer qu'un minimum d'informations et n'a pas apporté de détail sur son identité.

Son signalement correspond toutefois à celui d'un individu filmé sur les lieux et à l'heure de l'attaque, vêtu d'une veste kaki à capuche noire, et pour lequel un avis de recherche avait été émis.

 

Le code de procédure pénale suédois prévoit plusieurs degrés de suspicion et l'homme est entendu sous le régime de suspicion le plus élevé, a précisé une porte-parole du parquet.

La chaîne de télévision publique SVT rapporte qu'un second suspect a été arrêté dans une banlieue nord de la capitale, citant des sources policières. Celles-ci ont évoqué une "connexion" possible entre les deux hommes. La police n'a pas confirmé cette seconde interpellation.

Six blessés sortis de l'hôpital

Aucun de ces deux hommes n'a cependant été officiellement désigné par la police ou le parquet comme étant le chauffeur du camion de livraison, qui a foncé sur les passants.

Le dernier bilan des services de secours fait état de quatre morts et quinze blessés, dont plusieurs enfants. Les autorités ont annoncé samedi que six blessés ont pu quitter l'hôpital. Huit adultes et un enfant restent toujours hospitalisés.

Tout de suite après l'attentat, la sécurité a été renforcée aux frontières de la Suède. La police n'a pas exclu la possibilité de complices impliqués dans l'attaque. Une partie du centre de la capitale suédoise a été bouclée et évacuée, notamment la gare centrale. Le trafic ferroviaire ainsi que la circulation des métros ont été temporairement interrompus.

 

 

Le camion utilisé pour l'attaque appartenait à un brasseur. Il a été volé un peu plus tôt dans la même rue alors que le chauffeur livrait un restaurant, a précisé un porte-parole de l'entreprise Spendrups Brewery. Un individu masqué a bondi à bord du véhicule et a démarré, a-t-il ajouté. Le chauffeur du camion a tenté de s'interposer, mais a été blessé.

L'attaque n'a toujours pas été revendiquée. Le modus operandi rappelle toutefois les attentats de Nice (86 morts), Berlin (douze morts) et Londres (cinq morts), trois attaques revendiquées par l'EI.

"Il tentait de heurter les passants"

D'après des témoins, le véhicule a foncé vers 15h00 sur un grand magasin de la capitale avant de s'encastrer dans une vitrine. L'incident s'est produit sur Drottninggatan, une grande rue piétonne de la capitale suédoise.

"Je me suis retourné et j'ai vu ce gros camion foncer sur moi. Il faisait des embardées d'un côté à l'autre; il ne semblait pas en défaut de contrôle, mais tentait de heurter des passants", a raconté un touriste australien. "Il renversait des gens. C'était horrible. Il a heurté un landau avec un enfant; il l'a détruit", a-t-il poursuivi.

 

 

Un autre témoin, qui attendait à un feu rouge sur Drottninggatan, a assisté à la scène de sa voiture. "Nous avons entendu des cris et vu arriver un camion. Puis, il a percuté un poteau à Ahléns City (ndlr, le nom du magasin), quand le capot a commencé à brûler. Quand il s'est arrêté, nous avons vu un homme sous un pneu. C'était terrible à voir", a-t-il dit sous couvert d'anonymat.

Précipitamment revenu à Stockholm, le premier ministre Stefan Löfven a déclaré: "La Suède a été attaquée". "Tout laisse penser à un attentat". Le dirigeant social-démocrate a déposé dans la soirée une gerbe de roses rouges à quelques pas de la tragédie.

La Suède fait partie de la coalition internationale sous commandement américain en Irak. Elle participe depuis août 2015 à des missions de formation dans le nord du pays.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
TerrorismeStockholm: la présidente de la Confédération condamne l'attaqueStockholm: la présidente de la Confédération condamne l'attaque

Un camion fonce sur la foule à Berlin: au moins neuf mortsUn camion fonce sur la foule à Berlin: au moins neuf morts

Top