30.03.2018, 17:00

À un an du Brexit, Theresa May prépare le divorce

chargement
Le Royaume-Uni divorcera officiellement de l'Europe dans un an.

Europe Dans 364 jours, le Royaume-Uni divorcera officiellement de l'Europe. Hier, la Première ministre s'est rendue aux quatre coins de la nation pour entendre les Britanniques.

Un an jour pour jour avant la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, la Première ministre britannique Theresa May s'est engagée jeudi dans un périple au Royaume-Uni. Elle tente de rassembler et rassurer ses concitoyens sur un Brexit toujours très clivant.

"Aujourd'hui, un an avant que le Royaume-Uni quitte l'UE et commence à tracer sa nouvelle voie dans le monde, je rends visite aux quatre nations de l'Union pour entendre ce que les gens, partout dans le pays, pensent du Brexit", a déclaré Mme May dans un communiqué.

"Alors que nous quittons l'UE, je suis déterminée à ce qu'au cours des années à venir, nous renforcions les liens qui nous unissent", a-t-elle poursuivi.

 

 

Convaincue que l'avenir sera "radieux", la cheffe du gouvernement dresse le portrait d'un futur Royaume-Uni "commerçant librement avec ses amis et ses partenaires en Europe et au-delà".

"Ayant repris le contrôle de nos lois, nos frontières et notre argent, et saisi les opportunités offertes par le Brexit, le Royaume-Uni prospérera en tant que pays fort et uni qui bénéficie à tout le monde, peu importe votre vote pour ou contre le Brexit", a-t-elle ajouté.

Theresa May a commencé son tour du pays par l'Ecosse, où elle a visité une usine textile dans l'Ayrshire. Elle a ensuite rencontré un groupe de parents et d'enfants à Newcastle (Angleterre). Elle devait ensuite déjeuner avec des agriculteurs près de Belfast, la capitale de l'Irlande du Nord, avant de se rendre à Barry (Pays de Galles) pour une table ronde avec des entrepreneurs gallois. Dernière étape: une rencontre avec des Polonais installés à Londres.

"Horizon glorieux"

Le Royaume-Uni doit quitter l'UE le 29 mars 2019, deux ans après avoir déclenché la procédure de divorce et presque trois ans après avoir voté à 52% en faveur du Brexit lors du référendum du 23 juin 2016.

Face à l'impossibilité d'obtenir un accord sur la future relation britannique avec ses ex-partenaires avant cette échéance, Theresa May a obtenu une période de transition jusqu'à fin 2020, durant laquelle Londres n'aura plus son mot à dire sur les décisions de l'UE mais continuera à accéder au marché unique.

"Notre voyage national pour sortir de l'UE touche presque à sa fin, et un horizon glorieux s'offre à nous", a clamé le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson, fer de lance du camp "leave", dans les pages du Daily Express. Le quotidien farouchement anti-UE cite un sondage mené auprès de plus de 2000 personnes sur internet, selon lequel 65% des votants sont opposés à un deuxième référendum..

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Relations internationalesBrexit: accord sur une période de transition post-BrexitBrexit: accord sur une période de transition post-Brexit

BrexitBrexit: l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair appelle ses compatriotes à renoncer à la sortie de l'UEBrexit: l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair appelle ses compatriotes à renoncer à la sortie de l'UE

Libre circulationRoyaume-Uni: 779'000 passeports irlandais délivrés en 2017, un record lié au BrexitRoyaume-Uni: 779'000 passeports irlandais délivrés en 2017, un record lié au Brexit

SondageBrexit: plus de la moitié des Britanniques veulent rester dans l'Union européenneBrexit: plus de la moitié des Britanniques veulent rester dans l'Union européenne

Top