11 septembre: 20 ans après, l’Amérique rend hommage aux 3000 morts

chargement

Commémorations Les Etats-Unis commémorent ce samedi les 20 ans des attentats terroristes du 11 septembre. Une première minute de silence a été observée au mémorial de Manhattan à l’heure où le premier avion piraté avait percuté la tour nord. D’autres cérémonies d’hommage ont suivi.

  11.09.2021, 15:02
1/3  

Les Etats-Unis ont commémoré samedi le 20e anniversaire des attentats du 11-Septembre, au cours d’hommages solennels aux quelque 3000 personnes tuées. Les dirigeants du pays ont appelé à l’unité, dans un pays politiquement fracturé.

A lire aussi: 11 septembre: Guy Parmelin exprime sa solidarité avec les victimes

Une cérémonie très solennelle, qui a toutefois laissé une grande place aux émotions, s’est tenue quatre heures durant sous un ciel bleu limpide – comme le 11 septembre 2001 – au musée mémorial de Manhattan, à New York, là où se dressaient les tours jumelles du World Trade Center (WTC), détruites par les attaques d’Al-Qaïda.

En présence du président Joe Biden et de ses prédécesseurs Barack Obama et Bill Clinton, une première minute de silence a été observée à 8h46, l’heure précise à laquelle le premier avion piraté par le commando islamiste a percuté la tour nord.

A la tribune du mémorial, sous les arbres et une brise de fin d’été, Mike Low, qui a perdu sa fille Sara, hôtesse de l’air dans cet avion, a parlé d’un «lieu de mémoire apaisant», construit sur les ruines de «Ground Zero», où s’élèvent aujourd’hui de nouveaux gratte-ciels.

Longue liste de noms

Sur ce site, devant les immenses bassins qui ont remplacé les tours, se sont succédé, comme chaque année pendant des heures, des proches de disparus lisant et évoquant – en larmes, la voix étouffée par l’émotion – les noms et le souvenir des 2977 personnes mortes sur les trois lieux des attentats (dont 2753 à New York).

A lire aussi: Le 11 septembre 2001, 20 ans déjà: les moment-clés d’une journée gravée dans les mémoires

La cérémonie de Manhattan a été rythmée par des hommages en musique – à la flûte, au violon ou en chanson. Bruce Springsteen a chanté «I’ll see you in my dreams» à la guitare acoustique.

Des minutes de silence ont été observées pour l’effondrement des deux tours, l’attaque contre le Pentagone, près de Washington, et le crash d’un des avions dans la campagne de Shanksville, en Pennsylvanie, où se sont également tenues des cérémonies.

George W. Bush déplore la désunion de l’Amérique, 20 ans après

L’ancien président américain George W. Bush, qui était à la tête des Etats-Unis au moment des attentats du 11-Septembre, a déploré samedi la désunion politique de son pays, vingt après les attaques djihadistes.

«Dans les semaines et les mois qui ont suivi les attentats du 11-Septembre, j’étais fier de diriger un peuple impressionnant, résilient et uni. Si on parle de l’unité de l’Amérique, ces temps semblent lointains», a déclaré le 43e président des Etats-Unis lors d’un discours à Shanksville (Pennsylvanie), où s’est écrasé l’un des quatre avions piratés par le commando d’Al-Qaïda le 11 septembre 2001.

Les «héros» du 11-Septembre honorés à Guantanamo

Des familles de victimes du 11-Septembre ont salué samedi les «héros» morts dans les attentats, lors d’une cérémonie à la base militaire américaine de Guantanamo. C’est là qu’est détenu le cerveau autoproclamé mais toujours pas condamné des attaques qui ont fait 3000 morts il y a 20 ans.

Le cerveau autoproclamé des attentats est détenu à Guantanamo. Photo: arch. Keystone

«Dans cette base navale, plus que partout ailleurs dans le monde, nous nous souvenons chaque jour» de ces attentats, a déclaré le commandant de Guantanamo, Samuel White, lors d’un office religieux dans la chapelle.

C’est dans cette base, située dans le sud de Cuba, au bord de la Mer des Caraïbes, qu’est détenu Khalid Sheikh Mohammed, qui s’est vanté d’avoir imaginé et organisé les attentats les plus meurtriers de l’Histoire. Il croupit depuis 15 ans dans une cellule de cette prison ultra-sécurisée, avec quatre autres co-détenus.

Les cinq hommes sont jugés par un tribunal militaire d’exception. Accusés de «meurtre» et d’«actes terroristes», ils risquent la peine de mort. Les audiences, interrompues par la pandémie de Covid-19, ont recommencé cette semaine, en présence de familles de victimes.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Solidaire11 septembre: Guy Parmelin exprime sa solidarité avec les victimes11 septembre: Guy Parmelin exprime sa solidarité avec les victimes

Décryptage11 septembre: menace terroriste, guerres, tour de vis sécuritaire... l’héritage pesant des attentats11 septembre: menace terroriste, guerres, tour de vis sécuritaire... l’héritage pesant des attentats

L’héritage pesant du 11 septembre

Les sociétés occidentales sont entrées avec fracas dans l’ère de l’hyperterrorisme et de la course à la sécurité lors...

  11.09.2021 08:03
Premium

procèsAttentats du 13 novembre à Paris: Salah Abdeslam dédouane certains de ses coaccusésAttentats du 13 novembre à Paris: Salah Abdeslam dédouane certains de ses coaccusés

JusticeAttentats du 13 novembre: un procès hors normes en 8 chiffresAttentats du 13 novembre: un procès hors normes en 8 chiffres

TerrorismeEtats-Unis: le 11 septembre aurait causé plus de morts du cancer que l’attentat lui-mêmeEtats-Unis: le 11 septembre aurait causé plus de morts du cancer que l’attentat lui-même

Top