30.08.2018, 11:43

L'incroyable marathon des manchots de Nouvelle-Zélande

chargement
Chaque hiver, les gorfous du Fiordland quittent la côte pour un très long périple aquatique.

Biologie Grâce à des balises, des zoologues ont découvert qu'un manchot, le gorfou du Fiordland, migrait loin des côtes de Nouvelle-Zélande. Un périple de deux mois durant lequel il nage près de 7000 km aller-retour.

Chaque année en décembre, des manchots aux grands sourcils jaunes broussailleux quittent les côtes de Nouvelle-Zélande pour un marathon de deux mois. Ils nagent sur une distance de près de 7000 kilomètres aller-retour, ont constaté des chercheurs.

Les manchots, stars de dessins animés et universellement adorés, sont peu étudiés. Un tiers des espèces vivent en Nouvelle-Zélande, où elles font partie du paysage, principalement dans les régions sauvages du sud. La plupart sont néanmoins catégorisées vulnérables ou menacées.

Jusqu'à présent, on ignorait où l'un de ces manchots, le gorfou du Fiordland (Eudyptes pachyrhynchus), migrait chaque année en quête de nourriture. Les zoologues supposaient qu'il restait près des côtes. Pour le vérifier, ils ont attaché des balises Argos sur 20 de ces oiseaux, qu'ils ont suivis quotidiennement dans leur migration.

"Au début, j'ai cru qu'il y avait une erreur dans les données", explique Thomas Mattern, chercheur de l'université de l'Otago en Nouvelle-Zélande, qui dirige le Projet Tawaki, du nom local du manchot. "J'étais complètement stupéfait, je me demandais: mais jusqu'où vont-ils aller?"

 

Le manchot est l'un des nageurs vertébrés les plus extraordinaires de la planète:

 

Nageur extraordinaire

La destination des manchots s'est avérée être à mi-chemin de l'Antarctique, dans des zones où les eaux chaudes du nord se heurtent aux eaux froides du sud.

Puis les manchots sont retournés en Nouvelle-Zélande. Aller-retour, une femelle a parcouru 6801 km en 67 jours. Un mâle a nagé 5597 km en 77 jours. Les données complètes ne concernent que cinq animaux, les balises s'étant vraisemblablement détachées en cours de voyage chez les 15 autres.

Ces nouvelles informations confirment que le manchot - à ne pas confondre avec les pingouins, des petits oiseaux qui peuvent voler et vivent dans le nord - est l'un des nageurs vertébrés les plus extraordinaires de la planète. Selon Thomas Mattern, les Russes avaient même étudié l'hydrodynamisme de son pelage pour l'imiter pour leurs sous-marins.

Animaux mystérieux

Reste le mystère de la destination du manchot Tawaki. Pourquoi aller si loin, a fortiori quand les côtes néo-zélandaises grouillent, au moment du périple, de poissons et autres nourritures?

Les scientifiques supposent que cela pourrait être un instinct hérité d'espèces ancestrales de manchots qui vivaient plus au sud, avant de peupler les terres de Nouvelle-Zélande.

Pour en savoir plus, d'autres études devront être menées. Si possible avec des financements internationaux, plaide Thomas Mattern: "Les manchots n'appartiennent pas aux Néo-Zélandais ou aux Australiens, c'est toute l'humanité qui en est responsable".

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PaléontologieNouvelle-Zélande: découverte d'un manchot géant qui aurait côtoyé les dinosauresNouvelle-Zélande: découverte d'un manchot géant qui aurait côtoyé les dinosaures

ClimatEnvironnement: les manchots du Cap menacés par le changement climatique et la pêche excessiveEnvironnement: les manchots du Cap menacés par le changement climatique et la pêche excessive

AllemagneAllemagne: un couple de manchots homosexuels adopte un oeufAllemagne: un couple de manchots homosexuels adopte un oeuf

Top