11.02.2019, 15:30

Valais: Né pour lire, pour nourrir les enfants de mots

chargement
Lors des rencontres Né pour lire, une sélection de livres est mise à la disposition des parents et de leurs tout-petits.

Le coin des kids Né pour lire veut inciter les parents à raconter des histoires à leurs tout-petits et à découvrir les livres avec eux. Exemple ce jeudi 14 février à Saint-Maurice.

«Les livres, c’est bon pour les bébés.» Cette conviction exprimée par la psychiatre et psychanalyste française Marie Bonnafé sert de leitmotiv à Né pour lire. Portée depuis 2008 dans notre pays par la fondation Bibliomedia Suisse et l’Institut suisse jeunesse et médias, cette action veut sensibiliser les parents à l’importance de dialoguer avec leurs jeunes enfants, de leur raconter des histoires et de découvrir des livres avec eux.

Né pour lire Suisse offre ainsi à chaque nouveau-né un coffret contenant un ou deux ouvrages et favorise la mise sur pied de rencontres gratuites autour du livre pour les parents (oncles et tantes, grands-parents) et les 0-4 ans, afin d’aider ces derniers à développer langage et pensée dès leur première année de vie. «L’objectif est double: renforcer le lien parentèle/enfants et faciliter l’acquisition de connaissances pour le petit tout en le préparant à entrer à l’école», relève Valérie Bressoud Guérin, directrice de la Médiathèque Valais à Saint-Maurice.

L’établissement agaunois organise six fois par an des événements Né pour lire et Valérie Bressoud Guérin invite le plus grand nombre à y participer, surtout ceux qui ont moins accès au livre: «Après dix ans, on se rend compte que cette action a touché plutôt un public bien formé, alors qu’elle visait les milieux plus défavorisés pour qui la lecture ne va pas de soi ou qui n’ont pas les moyens d’acquérir des livres.»

Le bibliobus, complément multiculturel

La directrice incite chacun à dépasser la peur de déranger ou la crainte du beau livre: «Les petits peuvent triturer les documents et même les manger s’ils le veulent! Ce n’est pas grave s’ils les abîment ou s’ils les lisent à l’envers. L’important est qu’ils puissent voyager dans l’univers des livres et à travers lui, accéder au monde de l’imaginaire, de la connaissance.»

En Valais, près d’une trentaine de bibliothèques participent au réseau Né pour lire, dont «quasi toutes celles du Chablais, Vérossaz cherchant elle aussi à se lancer. Parfois, les rencontres sont centrées autour d’un thème: en lien avec la Saint-Valentin, celle de jeudi 14 février à Saint-Maurice s’intitule ainsi «Amour toujours!». A Collombey-Muraz, des animations sont souvent proposées en parallèle, par exemple apprendre à masser les enfants.»

Enfin, le bibliobus Bain de livres propose des albums en français et dans d’autres langues. «Itinérante, cette offre vise l’intégration mais n’est pas réservée aux quartiers multiculturels.»


En savoir plus: Infos générales et bibliothèques participantes

En savoir plus : Le bibliobus Bain de livres

A lire aussi: Un bibliobus sillonne le Chablais


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top