28.10.2020, 12:00

Valais: des légendes pour ses vacances

chargement
Il était une fois...: la promenade devrait plaire aux enfants.

Loisirs Les fêtes avec des fantômes et des sorcières n’auront pas lieu le 31 octobre. Les contes et légendes permettent de quand même frissonner un peu de peur.

1. Ovronnaz: à la rencontre des sorcières

Partez à la rencontre de la Vouivre du Poteux et de ses amis! © DR

 

Revenants, diablats, vouivre: connaissez-vous la différence entre ces personnages? Le sentier des légendes à Ovronnaz vous apporte la réponse. Dans le carnet de route qui l’accompagne, il est même possible de se tester pour savoir si on est plutôt fée ou sorcière.

Ce parcours amusant a été réalisé il y a bientôt une décennie par des élèves du cycle d’orientation de Leytron. Il met à l’honneur les protagonistes des veillées d’antan. A l’époque, comme le racontent des aînés de la région sur certains panneaux, ils étaient nombreux. «On nous a par exemple raconté que le diable venait le soir dans l’étable et attachait ensemble les cornes des vaches, le matin on n’osait pas y aller chercher du lait.»

En compagnie notamment du fantôme des prés de Saillon, les promeneurs s’amusent à se faire peur pendant un peu plus d’une heure.

 

En savoir plus: les infos

 

2. Saint-Luc: une pierre mystérieuse

Au milieu de la forêt peut-être observée la plus grande pierre à cupules de Suisse. ©Anniviers tourisme

 

Là-haut dans la montagne, un étrange bloc erratique géant peut-être admiré sous toutes ses coutures. A vingt minutes de marche de la place des Marmottes à Saint-Luc, un impressionnant bloc erratique de 14 mètres de long est en effet à découvrir. Appelé la pierre des sauvages, il vaut vraiment le détour.

Ce rocher est considéré comme la plus grande pierre à cupules de Suisse. Il comporte plus de 300 cavités.

Beaucoup de légendes mettent en avant une fonctionnalité. On raconte qu’il était un lieu de supplice pour les criminels. On dit aussi que des esprits voulaient anéantir le village grâce à cet imposant gneiss. Mais Dieu se chargea de déjouer ce plan maléfique.

Le val d’Anniviers est riche en pierre à cupules puisqu’il en recense une vingtaine sur son territoire. Neuf panneaux didactiques fournissent des informations à la pierre des martyrs à Grimentz.

 

En savoir plus: les infos

 

Vérossaz: à la chasse aux fantômes

Jusqu’au 1er novembre, fantômes et sorcières tiennent la vedette à Vérossaz. © DR

 

En raison de la pandémie, Véross’Anime n’organisera pas de fête pour Halloween. Mais pour se consoler, les enfants de Vérossaz peuvent participer à une chasse aux fantômes.

«A cause du grand vilain Anoroc (ndlr: lisez ce mot à l’envers!), les sorcières sont parties se cacher dans la forêt et elles ont oublié de fermer leurs portes à clé. Casper et ses compères fantômes sont venus voler leurs chaudrons, balais et autres babioles. Ils les ont disséminés dans le village et les enfants devront aider les sorcières à les retrouver», annonce Laurance Trachsel. «Ils peuvent le faire quand ils le souhaitent jusqu’au 1er novembre.»

Des feuilles de route avec les indices sont disponibles au magasin et vers le panneau d’affichage à côté. Remplies, elles devront être déposées dans la boîte aux lettres de Véross’Anime. «Les sorcières leur offriront une récompense!»


En savoir plus: Infos sur la page Facebook Véross’Anime


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

SolidaritéCoronavirus: à Nax, un calendrier de l’Avent repenséCoronavirus: à Nax, un calendrier de l’Avent repensé

Accords et désaccordsCynisme et civisme: éclairer les belles choses. La chronique de Jean-François AlbeldaCynisme et civisme: éclairer les belles choses. La chronique de Jean-François Albelda

IndemnisationsCoronavirus: «Les artistes ont besoin d’un vrai statut»Coronavirus: «Les artistes ont besoin d’un vrai statut»

La belle histoire du jourCoronavirus: quand les physios remercient par le geste les soignants de l’hôpital de SionCoronavirus: quand les physios remercient par le geste les soignants de l’hôpital de Sion

Bon planCoronavirus: à Val-d’Illiez, trois moments de partage grâce à la Saint-Nicolas en fanfareCoronavirus: à Val-d’Illiez, trois moments de partage grâce à la Saint-Nicolas en fanfare

Top