11.09.2018, 15:30

Valais: «Ce que j’aime dans mon village, c’est…»

chargement
Il apprécie beaucoup le château où sont organisées des expositions, mais aussi des banquets et des brunchs.

 11.09.2018, 15:30 Valais: «Ce que j’aime dans mon village, c’est…»

Venthône Justin Métrailler s’investit beaucoup dans plusieurs sociétés. Cet enseignant apprécie l’ambiance de village qu’a su conserver Venthône.

Enseignant à l’école primaire de Venthône depuis quatre ans, Justin Métrailler apprécie beaucoup son cadre de vie. Et participe à de nombreuses manifestations. A 29 ans, il œuvre souvent en qualité de bénévole dans différents rendez-vous. Il s’est encore investi dans la Jeunesse de l’endroit après avoir fait partie des membres fondateurs. Percussionniste au sein de la fanfare, il aime aussi le sport et est actif dans le club de football.

Ce qui fait la richesse de votre village?
Sa situation géographique et sa vie sociale. Idéalement situé au cœur de la Noble Contrée, il est proche des pistes de ski de Crans-Montana et de la ville de Sierre. Cependant, l’ambiance villageoise est conservée grâce à ses nombreux clubs et sociétés.

Une curiosité architecturale ou un endroit pittoresque que vous aimez faire découvrir?
Le château qui accueille régulièrement des expositions proposées par la commission culturelle. Toutes les classes primaires d’ailleurs vont à chaque accrochage découvrir les œuvres. La bâtisse appartenant à la bourgeoisie et à la commune possède également une magnifique salle sous les combles pouvant accueillir des banquets et des mariages. En sus, une nouveauté attend les visiteurs. Des brunchs dominicaux y sont organisés. Le prochain aura lieu le 23 septembre et celui de la Fête des mères a réuni plus de 100 convives.

Le bistrot dans lequel vous aimez vous rendre pour l’apéritif?
Le café du Centre. Ce bistrot a fait peau neuve ce printemps et a été repris par une équipe sympathique et dynamique. Sa petite terrasse est vraiment chaleureuse et on a plaisir à s’y installer lors des douces soirées estivales.

Le lieu où vous appréciez de vous ressourcer?
Le Bisse du Bénou qui se trouve sur les hauteurs du village. Je l’emprunte régulièrement en courant jusqu’à la pinède de Planige. Le parcours est très bucolique.

La manifestation qui vous séduit?
Le Bourask Festival qui séduit nos oreilles musicales depuis déjà neuf ans. Les organisateurs font un travail fantastique pour accueillir le public et les artistes. Une programmation pointue est proposée à chaque édition. En janvier par exemple, le Peuple de l’Herbe s’est produit. Et puis la décoration de notre salle étonne à chaque fois et rend cette manifestation incontournable pour les habitants de la région.

Ce que vous aimeriez voir évoluer?
L’offre gastronomique. Nous n’avons malheureusement pas de restaurant à proprement parler. Je pense que cela serait un plus pour notre village.

 

A lire aussi : «Ce que j’aime au Bouveret, c’est…»

Vous voulez partager l’amour de votre ville ou de votre village? 
Contactez notre rédaction Près de Chez Vous par courriel à pcv@lenouvelliste.ch

Top