Valais: apprendre à bichonner son lopin de terre

chargement

Jardinage La venue du printemps implique de nombreux travaux des champs. Plusieurs cours sont proposés afin de prendre soin au mieux de nos espaces verts. Notre sélection en Entremont, à Monthey et à Finges.

 22.03.2019, 15:00
La permaculture est tendance et l'Unipop d'Entremont s'y intéresse de près.

1. Se familiariser avec la permaculture en Entremont

Méthode de jardinage inspirée par la nature, la permaculture a le vent en poupe sous nos latitudes. A un point tel que de nombreux cours prennent régulièrement place dans les programmes des universités populaires du Valais romand. En Entremont, deux journées – voire plus – sont ainsi au menu ce printemps, les samedis 13 avril et 4 mai.

«La permaculture est un phénomène à la mode. Les gens se préoccupent de pouvoir s’occuper d’un jardin naturel. L’idée est de créer des systèmes agricoles et humains durables en partageant les ressources», souligne l’ethnobiologiste Gaëtan Morard, formateur indépendant.
Ces cours ont du succès. «Il y a de la théorie et de la pratique. Toutes les tranches d’âge sont intéressées.»


En savoir plus: Détails et informations

A lire aussi: Patricia et son jardin d'Itagne

 

La permaculture a le vent en poupe sous nos latitudes. © DR

 

2. Du jardin au jus à Monthey

Les jus de fruits ou de légumes ont la cote auprès de ceux qui se soucient de leur santé. Plus encore lorsqu’ils sont fabriqués avec des produits cultivés dans son jardin. D’où l’importance de réfléchir dès le printemps à ce que l’on veut y faire pousser.

«Souvent, les gens ont peur d’essayer autre chose que les associations carottes/betteraves, pommes ou oranges», relève Laurence von Moos, de Pousse Nature à Monthey. «Or un jus, s’il n’est jamais mauvais en soi, peut être orienté en utilisant un légume efficient pour telle ou telle chose. Ainsi, le céleri branche est très bon pour hydrater le corps et mélangé à du concombre s’avère rafraîchissant lors de canicules.»

Pour suggérer de nouvelles recettes, elle proposera un atelier jus crus, vivants et santé le 18 avril. Un atelier kéfir suivra.

 

En savoir plus: Infos et inscriptions

A lire aussi: Elle va construire sa maison en paille au cœur de Monthey

 

A Pousse Nature, Laurence von Moos veut inciter les gens à varier les plaisirs en fabriquant leurs jus de fruits et de légumes. © Le Nouvelliste

 

Tout savoir sur le compostage à Finges

Les cours se multiplient au parc naturel régional de Pfyn-Finges. En cette période marquée par le tri des déchets, le compost est en vogue. Au parc, différents types de formations sont proposés: compostage de jardin (prochaines dates les 26 et 28 mars pour les sessions en français). Des conseils pour donner une nouvelle vie aux biodéchets, en évitant de les jeter dans les poubelles traditionnelles.

Autre possibilité avec le cours de compostage balcons-terrasses: pendant l’hiver, le vermicompostage (lombricompostage) est une façon simple de valoriser une grande partie de nos déchets ménagers verts. Ce module sera donné en allemand le 2 avril. En août, la taille sera à l’honneur.

A noter que ces activités sont gratuites pour les habitants des communes situées dans le parc naturel.


En savoir plus: Infos et inscriptions

A lire aussi: La fugue chablaisienne se met au ver...

 

Le compostage peut se faire au jardin, mais aussi sur un balcon ou une terrasse. © DR


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ManifestationThyon: un dimanche dans la nature dédié aux enfantsThyon: un dimanche dans la nature dédié aux enfants

LoisirsTorgon: gourmandises en altitudeTorgon: gourmandises en altitude

Interview«Les Crans-Montana Classics sont un moment fort de l’après-Covid»«Les Crans-Montana Classics sont un moment fort de l’après-Covid»

BilanLe Verbier Festival a connu des hauts et des basLe Verbier Festival a connu des hauts et des bas

FestivalFolklore: Evolène va vivre des «Instants CIME»Folklore: Evolène va vivre des «Instants CIME»

Top