20.04.2018, 16:30

Une nouvelle attraction, le Théâtre Barry, ouvre ses portes au Barryland de Martigny

chargement
Une classe d'élèves de 4 à 6 ans a assisté vendredi matin à la présentation du Théâtre Barry.

Nouveauté Le Théâtre Barry se présente sous la forme d’un support audiovisuel qui raconte trois histoires liées aux chiens de l’hospice du Grand-Saint-Bernard.

Premier musée au monde dédié au chien du Saint-Bernard, le Barryland de Martigny vient de s’enrichir d’un terrain de jeu pour le moins original. Son nom? Le Théâtre Barry. Aménagée au cœur de «Barry Family», espace interactif pour petits et grands d’une superficie de 500 mètres carrés, cette nouvelle attraction se présente sous la forme d’un support audiovisuel où sont racontées trois histoires liées aux célèbres chiens de l’hospice. Financé par des organismes privés et publics, et parrainé par le chocolatier Läderach, le projet a été inauguré ce vendredi matin en présence de nombreux invités et d’une classe de 1H et 2H de l’école primaire de Martigny.

Tant la présidente de Martigny Anne-Laure Couchepin Vouilloz que le directeur de Valais/Wallis Promotion Damian Constantin ou que le patron de la Fondation Barry Claudio Rossetti se sont félicités de l’installation de cette attraction au deuxième étage du musée. Pour le technicien en infographie Gaël Papilloud, membre du groupe de travail qui a œuvré à ce projet, «ce nouveau théâtre représente une association entre une structure traditionnelle composée d’une scénographie et un système numérique de projection. Les scènes qui grouillent de vie plongent les enfants dans la nature et les saisons, et leur font découvrir la région du col avec tous ses protagonistes: les chiens, les chanoines et les touristes.»

L’ouverture du Théâtre Barry s’inscrit en droite ligne de ce qui a été réalisé en 2006 à l’initiative de Léonard Gianadda et de Bernard de Watteville qui ont porté le Musée des chiens du Saint-Bernard sur les fonts baptismaux, un musée doté aujourd’hui d’une renommée internationale avec ses dizaines de milliers de visiteurs recensés chaque année.

«J’ai trouvé cool»

Les enfants sont les premiers concernés par la petite scénographie mise en place. Au fait, ce matin, comment ont-ils apprécié les aventures de Filou, Balou et Loulou, ces trois chiots sympathiques désireux de découvrir ce site fascinant qu’est le col du Grand-Saint-Bernard? Rémy, 6 ans, nous a dit «avoir beaucoup aimé la musique et les chiens qui bougent comme dans un dessin animé.» Maria, 6 ans également, a bien rigolé. «J’ai trouvé cool, car on a pu suivre le spectacle avec de vrais chiens. Je suis sûre qu’eux aussi, ils ont bien aimé…»

>>A lire aussi: Un billet de banque à l’effigie du saint-bernard débarque en Valais 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top