Un éclair littéraire sur la guerre nucléaire

chargement

LITTÉRATURE Après «Le miel» en 2014, Slobodan Despot signe un nouveau roman à succès. «Le rayon bleu» vient de remporter le prix Casanova 2017. Rencontre avec un auteur qui aime jouer les éveilleurs.

Par sarah.wicky@LENOUVELLISTE.CH
 03.01.2018, 00:01
Lecture: 4min
Premium
Un éclair littéraire  sur la guerre nucléaire

il aurait dû s’intituler «Téléphone immobile», un jeu de mots comme un clin d’œil narquois à une époque hyperconnectée. Son éditeur lui a préféré «Le rayon bleu». A contrecœur, Slobodan Despot s’est finalement incliné car on n’impose rien à Gallimard. Mais le téléphone reste bel et bien le principal protagoniste du second roman de l’écrivain helvético-serbe. Un appareil de...

À lire aussi...

DéconfinementCoronavirus et cinémas valaisans: on rouvre, mais les films manquentCoronavirus et cinémas valaisans: on rouvre, mais les films manquent

Bons plansSi on sortait ce week-end?Si on sortait ce week-end?

AssouplissementCoronavirus et réouvertures: les petits lieux culturels jubilent, les grandes manifestations se désespèrentCoronavirus et réouvertures: les petits lieux culturels jubilent, les grandes manifestations se désespèrent

Le coin des famillesLes villages du val d’Anniviers dévoilent leurs trésorsLes villages du val d’Anniviers dévoilent leurs trésors

ExpositionSaillon: l’image pour questionner la relation entre la Terre et les êtres humainsSaillon: l’image pour questionner la relation entre la Terre et les êtres humains

Top