06.07.2018, 16:30

Trois buvettes d'altitude à découvrir en Valais

chargement
Chaque dimanche après-midi, dès le 15 juillet, la Tovassière accueille un orchestre folklorique.

 06.07.2018, 16:30 Trois buvettes d'altitude à découvrir en Valais

Loisirs La Tovassière, en dessus de Morgins, la Maison de la Forêt à La Tzoumaz et le gîte de la Louère sur les hauts de Mase: trois adresses pour autant d'atouts différents que nous vous suggérons de découvrir cet été.

1. Ambiance champêtre dans le vallon de They à Morgins

Chaque dimanche du 15 juillet jusqu’au Jeûne fédéral, le folklore est roi à Tovassière, dans le vallon de They sur les hauts de Morgins. Des orchestres animent l’après-midi, à l’invitation de la famille Rey-Mermet, qui exploite l’alpage depuis 1993.

Agrémentant la broche servie ces jours-là, cette animation séduit: «Certains viennent exprès. D’autres trouvent très sympa, en passant, d’écouter de la musique», note Jacqueline Rey-Mermet.

A la buvette, durant tout l’été, les clients peuvent déguster au quotidien les spécialités à la carte (röstis, salade d’alpage, fondue, raclette, croûte au fromage) ou l’assiette Tovassière garnie de lard, jambon, saucisse, sérac, tomme et beurre, autant de produits fabriqués sur place.

Sans oublier, au moment de repartir, de glisser dans leur sac un mélange à fondue maison ou des lactiques, fromages frais dont le succès tend à dépasser celui des séracs du cru. 

 

En savoir plus: La Tovassière à Morgins

 

Le restaurant d'alpage de la Tovassière se situe au fond du vallon de They. © DR

 

2. Un lieu de détente intimiste à La Tzoumaz

Perchée à 1700 mètres, près du Bisse de Saxon, la Maison de la Forêt s’est taillé une place particulière dans le cœur des hôtes de La Tzoumaz. Propriété de la bourgeoisie de Riddes, les deux ruraux autrefois utilisés par des bergers abritent depuis 2011 une buvette bucolique et chaleureuse, avec un patio sous la passerelle qui relie les deux mayens.

Maîtresses de ces lieux intimistes, Amandine et Laurie les conçoivent comme «un bol d’air, un espace de détente où les gens se sentent chez eux et peuvent prendre leur temps. Nous préparons beaucoup de choses nous-mêmes, des thés, tartes maison, salades et autres plats simples que nous confectionnons avec des produits locaux et de saison.»

A l’étage, des expositions présentent les animaux de la forêt, les oiseaux et leurs chants ainsi que les tétras-lyres. L’endroit sert de point de départ du Sentier des sens, couplé à un quiz.

 

En savoir plus: La Maison de la Forêt à La Tzoumaz

 

La Maison de la Forêt est installée dans deux anciens ruraux propriétés de la bourgeoisie de Riddes. © DR

 

3. Le gîte et le couvert sur les hauts de Mase

Le gîte de la Louère, situé sur la commune de Mont-Noble à 2165 mètres, offre une vue imprenable sur le val d’Hérens et les Alpes bernoises. Un atout pour ces anciennes écuries d’alpage transformées dans le cadre du plan de développement régional.

Chacun des six lofts dotés d’une chambre, d’une mezzanine et d’une salle de bains peut accueillir jusqu’à six personnes. «Récents et modernes, avec un petit côté cosy, ils plairont à une clientèle qui cherche un peu de confort même en région montagneuse», note Yvan Zermatten, vice-président du consortage des alpages réunis de Mase.

Dans l’esprit de l’agritourisme, les hôtes peuvent se sustenter à la buvette avec des mets à base de produits fabriqués par la laiterie attenante (raclette, tommes, sérac, beurre, crème), observer la cave de maturation et se faire expliquer le travail à la laiterie ou le fonctionnement en stabulation libre.

 

En savoir plus: L'alpage de Mase

 

 Le gîte de la Louère est situé sur la commune de Mont-Noble. © DR

 


Top