16.05.2019, 12:14

Tohu Bohu, Palp, Cinq Continents: les beaux métissages

chargement
Maître Gims, tête d'affiche du tohu bohu cette année.

Festivals Le festival de Veyras - qui fêtera ses 15 ans - et celui de Martigny viennent de dévoiler leur programmation. Et le Palp Festival a balancé une nouvelle salve d'artistes pour cet été. Tour d'horizon.

L’été pointe à l’horizon et avec lui, la promesse de soirées bercées par les décibels savourés en plein air. Et pour préciser un brin le tableau, trois festivals viennent de dévoiler les artistes qui donneront sa substance à la saison des open airs. Le Tohu Bohu de Veyras, déjà, qui fêtera entre le 5 et le 7 septembre son 15e anniversaire, annonce du très lourd. Le Festival des 5 Continents également. Et le Palp Festival ajoute à sa déjà très riche programmation une brochette bien garnie en artistes. Passage en revue.

Tohu Bohu: Avec Maître Gims, Romeo Elvis, Odezenne...

Peut-être un petit peu moins de rock à Veyras en septembre prochain. Mais, comme l’a d’ailleurs fait le Paléo cette année, les nouvelles tendances francophones sont très bien représentées. Avec un poids lourd qui a l’habitude de remplir des stades, alias Maître Gims, qui jouera le jeudi 5 septembre devant 3000 personnes au maximum. Une sacrée performance réussie par la programmation du festival. On citera aussi l’excellent Roméo Elvis, l’artiste belge devenu icône du rap francophone, comme Lomepal, qui avait remplit jusqu’à la gueule le Tohu Bohu l’an dernier. Mais en deuxième rideau, les artistes programmés font très envie.

 

 

 

Avec pour le jeudi 5 septembre le projet Chansons sur scène piloté par Célina Ramsauer où des amateurs ont été sélectionnés et leurs chansons arrangées par des professionnels. Vendredi 6 septembre la teinte sera rap avec le duo belge de rap Caballero & Jeanjass, les excellents ASM, groupe phare de la scène européenne et KT Gorique dont ça sera la première venue au Tohu Bohu. Et le samedi 7 septembre, on alternera entre pop, rock et électro avec les Zermattois de Wintershome, les puissants hollandais De Staat, les toujours impeccables Bordelais d’Odezenne et pour les beats, le français N’to et le mythique allemand Fritz Kalkbrenner.

 

 

 

Festival des 5 Continents: Gaye Su Akyol, Mokoomba et KT Gorique

Le programme du Festival des 5 Continents est, comme de coutume, incroyablement riche, varié et métissé. On ne citera pas tous les artistes programmés ici. Mais on relèvera déjà la présence sur l’affiche des trois têtes d’affiche annoncées.

La première, Gaye Su Akyol (samedi 15 juin), est une des plus flamboyantes représentantes de la jeune scène musicale turque. Dans sa musique, elle téléscope les influences, punk, musique électronique, Kurt Cobain autant que la grande chanteuse du pays Selda Bağcan. Fascinante dans l’esthétique déployée, elle est une figure de résistance culturelle au pouvoir conservateur d’Erdogan.

 

 

Mokoomba ensuite, est un groupe virtuose du Zimbabwe, composé d’amis d’enfance qui ont passé leur vie à jouer ensemble. Pas étonnant qu’ils soient devenus des stars dans leur style et accumulent les distinctions.

 

 

Et enfin, KT Gorique à nouveau, qui revient sur la terre de ses débuts auréolée d’un statut de figure nationale de la musique, elle qui a pu faire la première partie de Nicki Minaj au Hallenstadion de Zurich et est l’une des lauréates des Prix suisses de la musique 2019.

 

 

Palp Festival: Kevin Morby, Jacco Gardner, Emilie Zoé et bien d’autres

Le Palp envoie une nouvelle salve d’artistes et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils mettent bien l’eau à la bouche. Ou aux oreilles. Le songwirter américain Kevin Morby en premier lieu, flegmatique chef de file d’une scène indie très inspirée. Le chanteur et guitariste vient de sortir «Oh My God», son nouvel album qui prouve sa maîtrise mélodique et il sera à l’affiche de la Schlösser de Sion, à Tourbillon, le dimanche 21 juillet, jour du désormais fameux brunch qui avait été monté à dos de chameau au château l’an dernier. Et pour faire bonne mesure, le festival accueille sur le prélet du Musée d’Art à la Majorie, Jacco Gardner et Emilie Zoé le vendredi 19 juillet. 

 

 

Ce n’est pas tout, l’Electroclette, à Verbier pour la première fois, recevra le collectif suisse La Main Mise ainsi que la DJ genevoise Garance et La DJ suédoise La Fleur. On nommera encore Enrico Stella et Johannes Brecht pour le samedi 31 août. Et le dimanche 1er  septembre, la Chilly'ectroclette se chargera de mettre du baume sur la nuit avec Adri & Frenzi (CH), Luke Redford (CH) et Christian Löffler.

 

 

Enfin, les sessions Rocklette se voient agrémentées de nouvelles sensations épicées avec les français de Mars Red Sky et les excellents régionaux Tim and The Thieves et les Argentins d’IAH.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top