12.05.2019, 18:00
Lecture: 9min

Stephen Frears: "le cinéma tel que je le conçois est en train de disparaître"

Premium
chargement
Stephen Frears devant le château Mercier, qui, depuis une quinzaine d’années, est devenu une bulle d’oxigène bienvenue.

Cinéma Le réalisateur anglais, parrain fidèle de l’atelier Plume & pellicule depuis 15 ans, était une nouvelle fois à Sierre pour la projection de la série en trois volets «A Very English Scandal». Interview.

On le retrouve au château Mercier au petit lendemain de son arrivée de Londres, l’esprit encore un peu brumeux d’une nuit sans doute un peu courte. Gentleman, Stephen Frears demande: «ça vous ennuie si je prends un peu l’air avant qu’on commence? Juste le temps de faire le tour du château.» Depuis 15 ans, c’est presque devenu un rituel. Après avoir quitté le smog de la City, s’emplir les poumons d’air pur. Un...

À lire aussi...

Bon planCoronavirus: à Val-d’Illiez, trois moments de partage grâce à la Saint-Nicolas en fanfareCoronavirus: à Val-d’Illiez, trois moments de partage grâce à la Saint-Nicolas en fanfare

LoisirsUn musée en plein air pour découvrir VionnazUn musée en plein air pour découvrir Vionnaz

LoisirsCoronavirus: le contexte sanitaire vous pèse? Nos pistes pour vous aérer la tête en ValaisCoronavirus: le contexte sanitaire vous pèse? Nos pistes pour vous aérer la tête en Valais

SérieNos artisans ont du talent: le bijoutier créateur Laurent Gillioz imagine des univers magiquesNos artisans ont du talent: le bijoutier créateur Laurent Gillioz imagine des univers magiques

Bon planNendaz: de nouvelles sculptures en bois à admirerNendaz: de nouvelles sculptures en bois à admirer

Top