18.02.2018, 16:00

Salvan: il revient à ses racines pour se donner des ailes

Premium
chargement
Nicholas Bochatay espère pouvoir vivre du théâtre avec son collectif Mirari. 2018, une année charnière avec deux gros projets théâtraux à Paris.

théâtre Monté à Paris pour brûler les planches, Nicholas Bochatay est revenu dans son village d’origine un mélodrame sous le bras. "Le Nouvelliste" a suivi ce retour aux sources émouvant.

"Bravo Nico’!",  "c’était super !", "il est trop bien, ce petit !". Samedi soir, la salle José Giovanni de Salvan était toute tourneboulée. Plus habituée à voir les vaudevilles de la troupe du Vieux-Mazot, elle venait d’assister à "Vivarium",  un huis clos tragi-comique palpitant, première création d’un enfant du pays devenu enfant de la balle.

Cours Florent...

À lire aussi...

Mon village«Ce que j’aime à Vernayaz, c’est...»«Ce que j’aime à Vernayaz, c’est...»

Bonne actionLes bénévoles vont nettoyer les sentiers de la station de La TzoumazLes bénévoles vont nettoyer les sentiers de la station de La Tzoumaz

IndemnisationsLa culture douchée à froid par l’accès restreint à la RHTLa culture douchée à froid par l’accès restreint à la RHT

La belle histoire du jourCoronavirus: pizzas et sport font bon ménage à SierreCoronavirus: pizzas et sport font bon ménage à Sierre

TerroirChamoson: à la découverte de la biodiversitéChamoson: à la découverte de la biodiversité

Top