05.08.2020, 15:30

Saillon: une petite sortie à la Maison du marbre pour découvrir un patrimoine historique unique

chargement
Bernard Luisier, président de l'AAM, devant la Maison du marbre aménagée au cœur du bourg médiéval.

Loisirs Exploité entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle dans des carrières situées à 1000 mètres d’altitude, ce noble matériau a contribué à la renommée du village bien au-delà des frontières cantonales et même nationales.

L’Opéra Garnier à Paris, le British Museum à Londres, la chapelle de la basilique d’Aix-la-Chapelle ou encore le Palais fédéral à Berne ont un point commun: le marbre cipolin de Saillon. Ce matériau a été utilisé lors de la construction de ces édifices, de sorte que l’on peut «vraiment parler d’une histoire locale aux ramifications internationales», au dire d’Henri Thurre, auteur de deux ouvrages parus en 2009 et 2014 sur un patrimoine qui, entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle, a contribué à forger la réputation du village.

Depuis 2017, le marbre de Saillon dispose d’un local situé rue Saint-Jacques 24, au cœur du vieux bourg médiéval. Géré par l’Association des amis du marbre (AAM), cet espace aménagé au rez-de-chaussée d’un bâtiment loué à la commune abrite une petite bibliothèque, des pièces issues des collections du groupement ou mises en dépôt par des artistes, une sélection des différentes variétés de marbre de Saillon, ainsi qu’un assortiment d’outils utilisés autrefois par les carriers.

«Cette maison est la seule du village dont la maçonnerie est en marbre de Saillon. Elle a autrefois fait office d’école, de crypte et d’espace pour la jeunesse», note Bernard Luisier, président de l’AAM. Des artistes d’ici et d’ailleurs font vivre et animent le site. On pense en particulier à Ursi Fäh, Hervé Roduit, Patrick Althaus, Julien Marolf, Claude-Alain Hauert ou encore Madeleine et Stéphane Gay. «On s’efforce d’assurer un roulement pour attirer toujours plus de monde en ce lieu qui se veut le reflet d’une épopée historique de 150 ans», résume Bernard Luisier.

Portes ouvertes et balades

Aux côtés de la grotte des Géants de Courbet, du jardin médiéval, de l’église ou du centre thermal, la Maison du marbre constitue un atout majeur dans la stratégie touristique locale. «Ces activités sont complémentaires et permettent de mettre en valeur le village. Lorsque des visiteurs passent nous voir, nous n’hésitons pas à évoquer les autres curiosités et richesses de Saillon», indique le président de l’AAM.

 

La Maison du marbre se veut le reflet d’une épopée historique de 150 ans.
Bernard Luisier, président de l’AAM

Des journées portes ouvertes sont ainsi régulièrement proposées. «La dernière de l’été aura lieu ce samedi. L’occasion de découvrir un patrimoine unique et les œuvres d’artistes en prêt à la Maison du marbre», souligne Bernard Luisier.

Histoire d’approfondir ses connaissances, des randonnées gratuites sur les traces du marbre sont encore mises sur pied dans les carrières situées à 1000 mètres d’altitude environ sur les hauts de Saillon. Pour les personnes intéressées, les deux prochaines balades se tiendront les samedis 5 septembre et 7 novembre. Le rendez-vous est fixé le matin au parking du pont de la Cleusette au pied du sentier des carrières.

 

A lire aussi: La Rai 3 Vallée d'Aoste fait la promotion de la région de Saillon

 

Infos pratiques

Portes ouvertes ce samedi 8 août de 13 à 18 heures. Infos sur www.aam-saillon.ch. Une application fort utile est téléchargeable sur www.saillon.ch


 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top