12.01.2018, 00:01

S’envoler dans le ciel du Haut-Plateau

Abonnés
chargement
La montgolfière de Crans-Montana évoluera avec les autres aérostats.

 12.01.2018, 00:01 S’envoler dans le ciel du Haut-Plateau

CRANS-MONTANA Le Rassemblement international de montgolfières devrait permettre de prendre de l’altitude. Si Eole le veut bien.

Les Valaisans pourront ne pas manquer d’air grâce à un ballon ou un zeppelin. Ce week-end, à l’Etang Long, le 33e Rassemblement international de montgolfières a prévu des vols libres pour lesquels il faut s’inscrire mais aussi des vols captifs. Une dizaine de ballons en provenance de toute la Suisse romande permettra de profiter du paysage. Des animations viendront...

Les Valaisans pourront ne pas manquer d’air grâce à un ballon ou un zeppelin. Ce week-end, à l’Etang Long, le 33e Rassemblement international de montgolfières a prévu des vols libres pour lesquels il faut s’inscrire mais aussi des vols captifs. Une dizaine de ballons en provenance de toute la Suisse romande permettra de profiter du paysage. Des animations viendront compléter l’affiche de la manifestation.

Cette fête d’objets volants identifiés est cependant dépendante des conditions météorologiques qui pour l’heure s’annoncent favorables. «Mais même avec du soleil, un vent trop fort peut perturber le programme», mentionne David Germanier, président du comité d’organisation. L’année dernière comme à d’autres reprises, la rencontre avait dû malheureusement être annulée. Une date de remplacement n’a pas été agendée pour cette édition 2018. «Il faut du temps pour redemander des autorisations, on doit même avoir le feu vert de l’aéroport de Genève car les participants peuvent prendre beaucoup d’altitude.»

Des pilotes pour l’aérostat de la station

Ce rendez-vous a été initié par une équipe de copains. Gary Perren était l’un des cofondateurs et le pilote chevronné de la station de Crans-Montana. Pendant un quart de siècle, il a aussi emmené des passagers découvrir le Haut-Plateau à bord d’une nacelle. «C’était vraiment sympa, on n’a pas besoin de monter très haut pour que cela soit très beau», déclare en souriant l’octogénaire. Aujourd’hui, la montgolfière de Crans-Montana est conduite par des pilotes du canton de Fribourg. Du côté des instances touristiques, on aimerait également pouvoir compter sur des professionnels supplémentaires. Bruno Huggler, directeur de Crans-Montana Tourisme & Congrès, souligne qu’il a encouragé des jeunes de la région à se former. L’appel a été entendu. David Germanier, qui n’est autre que le petit-fils de Gary Perren, s’est inscrit pour commencer le cursus qui mène au brevet. «J’ai souvent volé avec mon grand-père quand j’étais enfant et j’ai eu envie de reprendre le flambeau.» Dans un jour, avec ses amis du club aérostatique, il devrait pouvoir partager cette passion avec le public.

Horaire sur crans-montana.ch. Inscriptions sur info@rimcransmontana.ch


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top