24.05.2020, 15:30

Promenons-nous le long des bisses valaisans

chargement
Plongée en pleine nature avec le Bitailla qui est intégré dans le chemin didactique du musée à Botyre.

Loisirs Une centaine de canaux d’irrigation devraient être en eau ce week-end dans le canton. De courtes ou longues promenades peuvent être sélectionnées.

Beaucoup de Valaisans ont envie de se dégourdir les jambes et de profiter des merveilles de la nature. Ils souhaitent aussi partir à la découverte de leur patrimoine.

Des bisses du canton répondent aujourd’hui à ces desiderata. Et le choix est large. Gaëtan Morard, coprésident de l’Association des bisses du Valais, explique que sur les 280 inventoriés, 250 sont accessibles chaque année pendant les beaux jours. Cent environ sont déjà en eau. «On compte aussi bien des balades d’une heure à une heure et demie que des itinéraires beaucoup plus longs.»

Au Torrent Neuf

Comme les cheminements le long des canaux d’irrigation sont considérés comme des chemins pédestres, aucune restriction supplémentaire ne s’applique durant la pandémie. Des responsables ont ajouté des mesures.

Patrick Varone, président de l’association pour la sauvegarde du Torrent Neuf, explique par exemple qu’en cas de forte affluence, le flux pourra être régulé grâce aux portes installées sur le parcours. De plus, une interdiction de croiser sur les passerelles est affichée sur place et rappelée par les bénévoles. Les places d’évitement doivent être utilisées.

Lors de l’ouverture du premier tronçon le week-end dernier, un public plus jeune qu’habituellement s’est présenté.

Musée ouvert le 8 juin

Le Covid-19 a retardé par contre l’ouverture du Musée valaisan des bisses à Botyre. «La directive la plus compliquée à appliquer dans le bâtiment du XVIIe siècle est les 10 m² par visiteur», indique son directeur qui se réjouit d’accueillir les visiteurs dès le 8 juin.

 

En savoir plus: les informations

A lire aussi: Le New York Times découvre les bisses du Valais

 

L’INFO SOLIDAIRE
Dans la situation sanitaire hors norme que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

BaladesLes suggestions de randonnées du directeur du Musée valaisan des bissesLes suggestions de randonnées du directeur du Musée valaisan des bisses

ClimatEmmanuel Reynard: «Les bisses sont des signes d’adaptation au réchauffement climatique»Emmanuel Reynard: «Les bisses sont des signes d’adaptation au réchauffement climatique»

Supplément "Votre été"Baladez-vous sur les bisses valaisans avec notre supplément "Votre été"Baladez-vous sur les bisses valaisans avec notre supplément "Votre été"

Top