29.09.2020, 18:00
Lecture: 5min

Olivier Lovey trompe l’œil public à Zone 30 à Sierre

Premium
chargement
Olivier Lovey devant deux des images exposées à Zone 30 Art public. Elles sont issues de la série «Miroirs aux alouettes», qui a valu au photographe le prestigieux Swiss Photo Award en 2018.

Photographie Le photographe martignerain présente la phase II de l’exposition «Excavation» dans les vitrines de la galerie publique sierroise. Six images issues de sa série «Miroir aux alouettes» et une intervention saisissante sur la façade du bâtiment.

Il aime voir derrière le réel, Olivier Lovey. Il le dit lui-même, sa photographie est un «art de l’évasion». Et qu’il s’agisse de sa série «Heimweh» (mal du pays) habitée par la mélancolie fantomatique d’un canton de traditions éteintes, de son immersion au sein du moto club valaisan des Snakes – affilié à la maison mère des Hells Angels – ou des anamorphoses de ses «Miroirs aux alouettes», son regard cherche toujours le décalage, l’ouverture vers une autre réalité...

À lire aussi...

PhotographieLe Valaisan Olivier Lovey lauréat d'un Swiss Photo AwardLe Valaisan Olivier Lovey lauréat d'un Swiss Photo Award

photographieMartigny: quand Olivier Lovey transforme la réalitéMartigny: quand Olivier Lovey transforme la réalité

Carte blancheMagazine «Culture»: Olivier Lovey, réalités illusoiresMagazine «Culture»: Olivier Lovey, réalités illusoires

Top