02.11.2018, 16:00

Monthey: humour et chansons à l'unisson pour la Parenthèse

chargement
Yann Lambiel, Pascal Bernheim, Sylvie Bourban, Nicolas Haut, Sandrine Viglino unis dans le rire pour la Parenthèse.

solidarité «Tais-toi et chante» remet le couvert samedi au Crochetan. Sylvie Bourban a réuni une belle brochette d’humoristes pour la traditionnelle soirée de soutien à la Parenthèse.

«Tais-toi et chante», l’injonction n’a visiblement pas froissé Sandrine Viglino, Yann Lambiel, Nicolas Haut et Pascal Bernheim. Les quatre humoristes seront sur scène samedi soir au Théâtre du Crochetan à Monthey à l’invitation de la chanteuse valaisanne Sylvie Bourban. Qui a imaginé il y a trois ans cette soirée solidaire en faveur de l’association la Parenthèse soutenant les personnes polyhandicapées et leurs proches. Une manière pour l’ancienne éducatrice spécialisée devenue marraine de la structure gingolaise de mettre en lumière un personnel généreux et dévoué.

Si l’an dernier, des comédiens – Carine Barbey, Jean-Luc Borgeat, Nicolas Haut et Roland Vouilloz – avaient prêté leur voix, les humoristes reprennent du service. Avec un nouveau venu, Pascal Bernheim, bien connu des auditeurs de la RTS, qui succède à Jean-Louis Droz. «On s’est rencontré au cours d’une soirée. Je lui ai parlé du projet Tais-toi et chante, et il a tout de suite accroché», explique la Nendette qui met la dernière touche au spectacle.

«Tais-toi et chante 1», le 19 novembre 2016 au Crochetan. ©Georges Braunschweig

La chanson française en vedette

Car il s’agit d’un vrai spectacle, «réglé comme du papier à musique et porté par des musiciens de talent». Julien Revilloud, Daniel Perrin, Mimmo Pisino, Luigi Galati accompagneront les comiques dans leur tour de chant dédié aux tubes francophones, «des Inconnus à Brel!». Maîtresse de cérémonie, Sylvie Bourban a voulu une large palette fidèle à sa riche personnalité. Il y aura aussi les incontournables de Johnny, de Michel Berger ou encore de Jean-Jacques Goldman. «On a tous travaillé de concert pour trouver la partition adaptée à chacun», raconte l’artiste. L’occasion de découvrir Lambiel et Co. sous un autre jour puisqu’ils ne pourront s’exprimer qu’en chanson, d’où le «Tais-toi et chante».

Deux cent cinquante personnes avaient garni le Crochetan en 2017. «On espère attirer encore plus de monde cette année car les humoristes sont porteurs», détaille Sandra Schneider, membre du comité de la Parenthèse et responsable des manifestations. Qui n’aime pas trop parler de l’événement en termes financiers. «Ce n’est pas l’objectif premier. L’idée, c’est de proposer une soirée différente, de partage, et de nous faire connaître aussi.» Des photographies des nombreuses activités proposées aux personnes prises en charge seront exposées dans le foyer du théâtre. Et Sandra Schneider esquissera en quelques mots les missions de l’association.

 

L’argent, ce n’est pas l’objectif premier. On veut surtout offrir une soirée de partage.
Sandra Schneider, membre du comité de la Parenthèse

Sandrine Viglino, fidèle au poste

Car ce sont bien les comiques qui tiendront la vedette. Sandrine Viglino en est à sa deuxième participation. L’humoriste du Brocard a failli manquer la soirée pour cause d’engagement dans la Revue fribourgeoise. Mais elle a pu finalement se libérer. «Pour tout le monde, c’est une vraie parenthèse. On se retrouve ensemble pour créer un beau spectacle dans une ambiance très bon enfant. Et surtout pour une bonne cause.»

Sous les projecteurs samedi, on la retrouvera dans un duo avec son complice Yann Lambiel. Et dans une reprise piano-voix du titre «A trop penser» de Sylvie Bourban. «J’ai un peu le trac», lâche dans un rire la quadragénaire qui se voit bien poursuivre l’aventure quelques années encore. Pas pour courir les cachets puisque les artistes viennent tous bénévolement et que l’intégralité des bénéfices est reversée à la Parenthèse. Mais pour vivre cet esprit de communion. Sans grandes envolées lyriques ni effets de manches. «Tais-toi et chante», l’injonction prend soudain le ton de l’invitation. Quand on fait rire avec le cœur, c’est encore plus salvateur.

Cocktail dînatoire à 19 h/concert à 20 h 45. Réservations: taistoietchante@bluewin.ch ou 079 376 55 74

 

Un lieu de vie et des défis

La Parenthèse bénéficie d’une situation idéale au bord du Léman, elle qui accueille des hôtes en provenance de toute la Suisse romande. Mais elle pourrait devoir déménager, son sort étant intimement lié à celui du site de l’Ecole des Missions dont la future affectation n’est pas encore définie. «Comme locataire, on reçoit des garanties d’année en année, ça nous assure une certaine stabilité», nuance Sandra Schneider. Les locaux ont été récemment rafraîchis. Le souci principal concerne davantage le personnel. «Il nous faudrait une personne supplémentaire à 70 ou 80% pour faire face à la demande et soulager les collaborateurs actuels engagés 24 heures sur 24.» La structure peut accueillir jusqu’à quatre personnes polyhandicapées à la fois, avec une demande plus forte durant l’été et les vacances scolaires.

A lire aussi: Coup de jeune pour l'Ecole des Missions

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top