24.06.2019, 08:00

Magazine «Votre été»: Nova Malacuria revisite un mythe sur scène

chargement
Un spectacle épique à voir durant le mois d’août à l’Amphithéâtre des Creusets à Sion.

L'été des festivals La compagnie sédunoise monte «Don Quichotte ou le possible chevalier impossible», une grande fresque mêlant théâtre, musique et chorégraphie. À voir en août.

Tous les deux ans, Nova Malacuria propose une grande création en plein air. Après un «Dracula» fort remarqué en 2017, la compagnie valaisanne fait son retour cet été à Sion, où elle présentera durant le mois d’août sa nouvelle production: «Don Quichotte ou le possible chevalier impossible», à l’Amphithéâtre des Creusets. C’est une fois encore Stéphane Albelda qui met son talent de créateur au service de ce projet ambitieux. Sur scène, 25 comédiens, trois chanteurs formant le choeur et quatre musiciens feront revivre la grande épopée imaginée par Miguel de Cervantès. «J’ai adapté pour le théâtre le roman de 1200 pages en 14 jours durant les vacances de Noël, à raison de 18 heures d’écriture par jour», raconte Stéphane Albelda. De quoi largement perdre la tête, mais aussi façonner une nouvelle production épique, comme aime à le faire Nova Malacuria.

De ce travail de fou, englobant une musique et des chansons originales, est né le spectacle qui sera joué cet été. «C’est une pièce tout public», assure le metteur en scène. «Un spectacle joyeux et poétique, avec plusieurs niveaux de lecture, où l’on s’interroge sur le rapport au rêve et à l’illusion.»

Hommage à Terry Gilliam

L’idée du spectacle consiste à un aller et retour entre notre époque et le 16e siècle, une mise en abîme de l’univers de «Don Quichotte» et du monde du cinéma, «où l’on navigue d’un monde à l’autre presque en une seconde». L’histoire? Une équipe veut monter un film à partir de «Don Quichotte». Cet argument rappelle la quête d’un certain Terry Gilliam avec son film «L’homme qui tua Don Quichotte». «C’est un hommage à ce cinéaste et à tous les fous qui s’attaquent à cette étoile inaccessible.»

S’il y a du son, le spectacle n’est pas pour autant une comédie musicale. «Comme souvent, je m’inspire du théâtre de Brecht, avec ses «songs», des chansons qui font avancer l’action. Nous les avons appelées «cantos», en espagnol. La musique sert aussi de bande-son esthétique», explique encore Stéphane Albelda. Un spectacle prometteur à découvrir en fin d’été.

Du 2 août au 1er septembre à l’Amphithâtre des Creusets à Sion. Jeudi, vendredi, samedi et dimanche à 21 heures.

En savoir plus : Infos et réservations

 

D’autres spectacles d’été

«La désillusion du pont ou le pont des illusions», par les Amateurs associés de Riddes à l’occasion des 40 ans de la troupe. Spectacle au pied du mont à Riddes, mis en scène par Cédric Jossen. Du 10 juillet au 10 août. Infos et réservations: 027 305 76 00.
«Les Dalton», par le Théâtre du Croûtion, du 12 juillet au 17 août au Bouveret. Texte d’Alexis Giroud et mise en scène d’Olivier Duperrex. Infos et réservations: 024 471 05 05.
«Histoires séculaires», par la Troupe Res Temporis, du 1er au 16 septembre au château de Tourbillon à Sion. Mise en scène de Pierre-Christian de Roten.
Plusieurs spectacles à l’affiche du Festival international du Balcon du ciel à Nax entre le 15 et le 18 août, avec notamment la Compagnie Interface et la compagnie Alizé-Théâtre.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top