20.12.2018, 05:31

Les bons plans de la rédaction culturelle du «Nouvelliste»

chargement
Un cyanotype d'Andrea Ebener qui illustre bien la thématique de cette Manufacture des rêves

Si on sortait ce week-end? Chaque semaine, la rédaction culturelle du «Nouvelliste» livre ses coups de cœur et ses idées de sorties pour le week-end.

Riddes: La Manufacture des rêves sonde les traces de l’absence 

Cénotaphe: tombeau élevé à la mémoire d’un mort et qui ne contient pas son corps... Le fil de cette édition de la Manufacture des rêves à Riddes est d’un rouge profond et sombre. Parce que, certainement, le curateur Fabien Girard avait envie et besoin d’explorer l’absence, les traces laissées, les fantômes... «Pour moi, les images sont des cénotaphes modernes. C’est la photochimie qui révèle une personne, un corps, qui n’est plus là et qui le fait revivre dans la mémoire», explique-t-il.

Pour la première fois depuis la naissance de ce collectif polymorphe d’artistes qu’est la Manufacture des rêves, une thématique a été soumise aux créateurs pour qu’ils se l’approprient et matérialisent une ou deux œuvres en lien avec elle. «Nous rompons aujourd’hui avec le concept du vide-atelier et cette édition est très épurée. Là où il y avait une soixantaine d’œuvres l’an passé, il en a dix-sept, disposées dans un souci d’épure.»

Dans une ambiance nocturne, Olivier Lovey, Cécile Giovannini, Andrea Ebener, Maëlle Cornut, Olivier Company, Yan Muehlheim, David Fernandes, d’autres encore, ont laissé libre cours à leurs fantômes et présentent des travaux inspirés.

Du 22 décembre au 6 janvier. Vernissage jeudi 20 décembre à 19h.

 

Sion: Sors ton pull de Noël et danse

Pour profiter au mieux de la soirée, il est conseillé de s’habiller pour la circonstance. dr

«Jingle bells, jingle bells Jingle all the way...» ce samedi le Port-Franc est placé sous le signe de l’esthétisme vestimentaire.  Tentez votre chance en participant au premier concours international du plus beau pull moche de Noël de Sion et tout cela au son de magnifiques dj’s de lumière qui auront au préalable sélectionnées les meilleurs hits afin de se trémousser et par la-même de perdre, par anticipation,  les calories que ces fêtes de Noël vont indubitablement vous octroyer. Les portes du royaume de Santa Claus s’ouvrent à 22 heures pour cette Xmas Party. entrées gratuite si déguisé dans l’esprit de Noël.Oh Oh Oh!

Praz-de-Fort: On se paie une toile avec Jean-Louis Droz?

Jean-Louis Droz, une célébration haute en couleurs pour ses dix ans de scène. Le Nouvelliste/A

Dix ans de scène, ça se fête! Jean-Louis Droz, qui ne fait jamais les choses à moitié, a écrit un nouveau spectacle «avec de la vidéo et des sketchs» intitulé «Les toiles valaisannes». De quoi retrouver tous ses personnages hauts en couleur. L’humoriste sera les 20, 21, 22, 23, 27,28, 29 et 30 décembre à la salle Grand Monsédent à Praz-de-Fort. Ouverture des portes à 20 h, les dimanches à 17 heures. Billets en vente à l’Office du tourisme d’Orsières ou sur jeanlouisdroz.ch

Sion: «Béton squelettique» projeté à la Cabine

Le moyen-métrage produit par Noémie Schmidt a remporté plusieurs prix. dr

Ce jeudi soir, le moyen-métrage «Béton squelettique», produit par la comédienne sédunoise Noémie Schmidt, et dans lequel elle incarne le premier rôle, sera projeté à la Cabine à Sion. 

Réalisé par Ewa Brykalska, le film situe l’intrigue à Paris, en 2017. Au cours d’une consultation thérapeutique, les mains d’une vieille femme font remonter du corps d’une jeune fille des images enfouies... Le film a remporté le Prix «Coup de Cœur des Lycéens d’Ile de France au «Festival Côté court» de Pantin et le «Award of Merit» au «Global Shorts» de Los Angeles. La projection sera suivie d’un échange avec la Ewa Brykalska et Noémie Schmidt. 

Monthey: Intériorité à deux voix à la galerie du Crochetan

Dans sa peinture, Marie Gailland capte les vibrations de l’invisible. dr

Elle peint. Il sculpte. Entre eux, le courant passe plutôt bien et des correspondances se tissent entre leurs œuvres. Marie Gailland et Edouard Faro font exposition commune jusqu’au 22 mars à la galerie du Crochetan. Les peintures de l’artiste de Martigny y trouvent un écrin de choix. Jamais installée dans un style, Marie Gailland capture à sa manière les vibrations de l’invisible. Comme un retour aux sources. Le sculpteur Edouard Faro renoue lui aussi avec un langage primitif, décapant l’arbre jusqu’en son cœur, révélant les plus subtiles nervures du bois. Le Montheysan hache, scie, martèle pour nous rendre à l’essentiel. Un parcours sensible et onirique. 

Veyras: (Re)branche tout pour l’(Un)plugged

L'Unplugged Night une tradition qui fête ses 25 ans. dr

L’Unplugged Night a 25 ans! 25 ans que les musiciens et groupes valaisans se mélangent pour un soir dans des formations parfois improbables et fêtent la musique comme il se doit. En jouant sans se prendre au sérieux. 

Cette année, pour fêter cette quart de siècle, l’(Un)plugged Night, organisée par l’association Artsonic, met ses premières lettres entre parenthèses, assumant ainsi sans honte et sans vergogne l’utilisation par les musiciens participants, d’effets en tout genre. Fuzz, wah-wah, disto, chorus ou flanger tout sera donc permis. Et même conseillé! Car c’est dans la liberté que l’on crée à l’envi.

Une quinzaine de groupes plus ou moins éphémères vont se succéder sur la scène de la Salle de Gym de Veyras pour un succès qui ne s’est jamais démenti au fil des années. Quelques 800 personnes viennent aujourd’hui assister à ces courtes prestations de vingt minutes chacune où souvent, le délire, les déguisements sont tout aussi importants que le choix des morceaux retenus.  


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top