22.11.2018, 05:31

Les bons plans de la rédaction culturelle du «Nouvelliste»

chargement
L'artiste Nikola Krstev illumine de ses tableaux la Maison de la culture à Savièse.

Si on sortait ce week-end? Des contes pour remonter le fil de nos vies à Riddes, un mini-festival au Sunset Bar de Martigny, du rock garage 100% valaisan au Point 11 à Sion, de la peinture naïve venue de l’est à Savièse… L’ambiance est colorée ce week-end en Valais!

Jusqu’au dimanche 25 novembre, le conte sonde nos origines à la Vidondée de Riddes

«Parole(s) d’Origine», une semaine pour aborder la question existentielle, celle des racines, de l’origine. Avec sa compagnie La Roulotte des Contes, Aline Gardaz De Luca investit la salle de la Vidondée proposant conférence, lectures et spectacles autour de cette thématique fondatrice. Pour ne pas oublier l’enfant qui sommeille en nous.

 

 

 

Samedi 24 novembre, le Sunset Bar en fête à Martigny

De jeudi à dimanche, le Sunset Bar bande les muscles pour ses 20 printemps. Avec une pléiade d’artistes adeptes du bon gros son. Jeudi, les New-yorkais de Pro-Pain distilleront leur hard-core metal groovy. Mis sur orbite par les régionaux de l’étape, Blasted.

Soirée rock le vendredi avec Hathors, Staff et The Newgate’s Knocker.

Samedi, les Belges de La Muerte déboulent avec leur rock dévastateur dans une salle chauffée à blanc par Unfold. Quant aux mythiques Mystic Sons et leur fuzz desert rock, ils ponctueront en beauté ces festivités.

 

 

 

 

 

 

Vendredi 23 novembre, la petite famille du rock garage valaisan au Point 11 à Sion

La cave voûtée sédunoise accueille vendredi la petite famille du rock garage valaisan avec le trio de Martigny Tim and The Thieves qui dégoupillera les brûlots de sa nouvelle galette «II». En ouverture, la moitié chant/guitare du duo The Last Moan – Igor Métrailler – se chargera déjà d’allumer le feu, de faire danser les diables et les dieux.

 

 

 

Jusqu’au 6 janvier 2019, Nikola Krstev investit la Maison de la culture à Savièse

La peinture comme une rémanence d’une enfance passée en Macédoine. Arrivé en Valais en 1982, Nikola Krstev n’a rien oublié d’un quotidien rythmé par les travaux de la terre. Ses oeuvres peintes sur verre – aux couleurs vives et lumineuses – empruntent à la peinture naïve des pays de l’Est. Un touchant voyage pictural à découvrir le cœur empli de nostalgie à la Maison de la culture à Savièse.

 

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Mon village«Ce que j’aime à La Fouly, c’est… »«Ce que j’aime à La Fouly, c’est… »

SolidaritéCoronavirus: à Nax, un calendrier de l’Avent repenséCoronavirus: à Nax, un calendrier de l’Avent repensé

Accords et désaccordsCynisme et civisme: éclairer les belles choses. La chronique de Jean-François AlbeldaCynisme et civisme: éclairer les belles choses. La chronique de Jean-François Albelda

IndemnisationsCoronavirus: «Les artistes ont besoin d’un vrai statut»Coronavirus: «Les artistes ont besoin d’un vrai statut»

La belle histoire du jourCoronavirus: quand les physios remercient par le geste les soignants de l’hôpital de SionCoronavirus: quand les physios remercient par le geste les soignants de l’hôpital de Sion

Top