06.06.2019, 15:30

L’art s’apprête à descendre dans la rue dans la vieille ville de Sion

chargement
A l’image des acrobates de la Cia Rampante, une  vingtaine de compagnies venues de tous les horizons proposeront des spectacles hauts en couleur.

Manifestation Le 21e Festival d’art de rue mêlera les genres vendredi et samedi et verra une centaine d’artistes investir le cœur de Sion pour offrir des divertissements variés aux petits et grands.

Ouvert à tous, intergénérationnel et interculturel, l’événement est attendu. A un jet de pierre des vacances d’été, le Festival d’art de rue (FAR) attire jusqu’à 15’000 personnes dans la vieille ville de Sion et la 21e édition ne devrait pas faillir à la règle ces vendredi et samedi. Venus de Suisse et des quatre coins de l’Europe, une centaine de professionnels se relaieront pour proposer des spectacles hauts en couleur dans le secteur du Grand-Pont et les environs.

Une jam session pour innover

Ils mêleront les genres, du mime aux marionnettes en passant par la musique, le clown, les acrobaties, les saynètes théâtrales et autres spectacles de feu… «Sans oublier les déambulations, qui verront de nombreux artistes surprendre le public au coin d’une rue ou d’un bar», détaille le président du FAR Benoît Dorsaz. «Dans un registre un peu moins exploré jusqu’ici, nous aurons aussi des illusionnistes.»

Le festival travaillera avec l’Urban Art Academy pour un atelier-poster qui verra les enfants et adultes laisser libre cours à leur imagination sur une toile, coaché par un sprayeur professionnel. «Ils pourront l’emporter à la maison.»

 

 

Nouveauté, une jam session se déroulera non-stop samedi sur la place des Tanneries. «Un groupe de jeunes de la région nous a suggéré cette idée, que nous avons trouvée sympa», relève le président. «Quel que soit leur âge ou leur niveau, les visiteurs pourront faire parler leur talent sur scène en compagnie de musiciens de tous horizons. Les instruments seront mis à disposition.»

Des «points artistes» seront aménagés en divers lieux, notamment dans la cour à Bruno, à la place du Chapitre ou près de la cathédrale pour offrir une ambiance plus intimiste. «Ainsi, ceux qui souhaitent profiter pleinement de certaines productions pourront le faire dans des conditions optimales, à l’écart du brouhaha et du va-et-vient.»

Gratuité toujours de mise

Comme de coutume, l’entrée à la manifestation – dont le budget avoisine les 200’000 francs – sera gratuite. «Nous voulons que ce rendez-vous demeure accessible à tout le monde», reprend Benoît Dorsaz. Qui précise: «Les artistes sont rémunérés pour leurs prestations mais autorisés à passer le chapeau. Chacun doit se sentir libre d’y déposer une pièce.»

 

Nous voulons que ce rendez-vous demeure accessible à tous.
Benoît Dorsaz, président du Festival d’art de rue

L’espace informations sera déplacé au milieu du Grand-Pont, là où se trouve le point rencontre du comité. Les bracelets d’identification pour les enfants y seront disponibles. «Nous remercions les parents d’accompagner leurs bambins aux représentations, pour leur bon déroulement et pour des raisons de sécurité mais aussi parce que ce sont de beaux moments à partager avec eux.»

 

En savoir plus: Programme complet et informations

A lire aussi: Le 20e Festival d’Art de rue a débuté dans la vieille ville de Sion


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top