18.11.2020, 12:00

Grimentz: là-haut l’est une nouvelle croix

chargement
1/7  

Patrimoine Depuis samedi, une croix de 22 mètres de haut remplace celle érigée au cœur du village en 1947 mais abattue par le foehn en octobre 2019.

Depuis septante ans, elle veillait sur le village, protégeant ses maisons boisées blotties les unes contre les autres des incendies mais aussi des avalanches et des chutes de pierres. Mais en octobre 2019, la croix de 22 mètres de haut et six pieds sous terre dressée en 1947 sur la place du Coher est tombée, abattue par le foehn.

Les habitants ne se sont pas laissé décourager. Tels Jean rebâtissant son chalet plus beau qu’avant comme le dit la chanson, ils ont cherché des solutions pour remplacer à l’identique cet élément patrimonial.

C’est chose faite depuis samedi, une nouvelle croix en mélèze s’élevant à 21,4 mètres dans le ciel de Grimentz. «C’était important pour les habitants de perpétuer cette tradition instaurée par nos ancêtres», raconte Véronique Tissières-Abbé, présidente de la bourgeoisie.

Population solidaire

Cette entité s’est impliquée avec la Société du village et la paroisse pour constituer un comité afin de mener à bien la construction et la pose de ce nouvel emblème, avec le soutien de la population.

«Nous nous sommes entourés d’artisans du lieu, qui avaient les connaissances nécessaires. Le triage forestier d’Anniviers a mis à notre disposition deux mélèzes issus de la place à bois de la bourgeoisie. Dans l’un, on a taillé la longueur, dans l’autre le bras et le menuisier du village a assemblé tout ça. Il a aussi gravé l’inscription «Jésus, Marie, protégez-nous» qui figurait déjà sur l’ancienne.»

Des travaux sous forme de corvée ont été organisés, notamment pour poser l’éclairage ou construire un socle de 3 mètres carrés et 1,3 mètre de profondeur sur lequel a été scellée la pièce en métal qui accueillera la croix. Et samedi dernier, un hélicoptère a été engagé pour la pose, sous les yeux d’une centaine de curieux.

Recherche de fonds

Une recherche de fonds sera lancée afin de réunir les 20 000 francs nécessaires pour couvrir les frais. «Un tous-ménages sera distribué aux habitants, pour que ce soit vraiment un projet de village.»

Quant à l’ancienne croix, un morceau sera brûlé à l’église lors de la cérémonie du feu le samedi saint.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

IndemnisationsCoronavirus: «Les artistes ont besoin d’un vrai statut»Coronavirus: «Les artistes ont besoin d’un vrai statut»

La belle histoire du jourCoronavirus: quand les physios remercient par le geste les soignants de l’hôpital de SionCoronavirus: quand les physios remercient par le geste les soignants de l’hôpital de Sion

Bon planCoronavirus: à Val-d’Illiez, trois moments de partage grâce à la Saint-Nicolas en fanfareCoronavirus: à Val-d’Illiez, trois moments de partage grâce à la Saint-Nicolas en fanfare

LoisirsUn musée en plein air pour découvrir VionnazUn musée en plein air pour découvrir Vionnaz

LoisirsCoronavirus: le contexte sanitaire vous pèse? Nos pistes pour vous aérer la tête en ValaisCoronavirus: le contexte sanitaire vous pèse? Nos pistes pour vous aérer la tête en Valais

Top