27.06.2018, 16:00

Fête des costumes à Fully: Roland Carron et Micky Roduit entrent dans la danse

chargement
Micky Roduit (à g.) et Roland Carron se réjouissent de vivre une énième Fête cantonale des costumes à Fully ce week-end.

 27.06.2018, 16:00 Fête des costumes à Fully: Roland Carron et Micky Roduit entrent dans la danse

Manifestation Membres fondateurs de Li Rondenia il y a un demi-siècle, les deux compères se réjouissent de rencontrer les amis du folklore ce week-end lors de la Fête cantonale des costumes, à Fully.

Du premier Festival international folklorique d’Octodure (FIFO) au début des années 80 aux Européades du folklore en passant par les Fêtes du Rhône ou une flopée de fêtes cantonales, ils en ont vu du pays. Roland Carron, 76 ans, et son acolyte Micky Roduit, 70 ans, seront à pied d’œuvre ce prochain week-end lors de la 68e Fête cantonale des costumes organisée par Li Rondenia. Le groupe folklorique a été porté sur les fonts baptismaux il y a un demi-siècle. Et qui trouve-t-on parmi les membres fondateurs? On vous le donne en mille. Roland Carron et Micky Roduit, bien sûr.

Hommage à deux figures

«Ils avaient mal au cœur de voir disparaître les mélodies et chants anciens.» Roland Carron tient à rendre un hommage appuyé à Martial Ançay et à Marcel Vouilloz, aujourd’hui décédés, à qui la communauté fulliéraine doit la création de Li Rondenia. Cinquante ans plus tard, le groupe est toujours en activité. Il compte entre 20 membres et 25 membres actifs, dont 18 danseuses et danseurs. «A un moment donné, on était beaucoup plus», raconte Micky Roduit qui, lorsqu’on le sollicite sur un épisode ayant marqué l’histoire de la société, ne préfère garder en tête que les «bons souvenirs» nés de sa participation aux multiples fêtes et rencontres folkloriques organisées en Suisse comme à l’étranger durant toutes ces années. A force d’insister, on finit par obtenir quelque chose de Roland Carron qui se rappelle une anecdote à propos de l’accordéoniste du groupe: «Jean-Félix a réussi l’exploit de faire le trajet Turin-Fully sans jamais s’arrêter de jouer, même pour descendre du car à Aoste à l’heure de l’apéro. Je crois qu’il avait fait un pari, si je me souviens bien. Il a gagné un repas à l’auberge de Chiboz!»

«Un peu l’inconnu»

Li Rondenia organise ce week-end la deuxième Fête cantonale de son histoire, après celle de 1996. Cette année-là, le cortège du dimanche comportait plus de 60 groupes. Dans trois jours, ils ne seront que 39. Le phénomène est-il de nature à interpeller notre duo de septuagénaires? «On peut vraiment parler d’une évolution des mentalités et de la société en général qui tend à l’individualisme. Il y a aujourd’hui tant de choses à faire», analyse Roland Carron. Son ami Micky se souvient de l’époque où la Fête cantonale des costumes constituait un grand événement: «Les sociétés se bousculaient pour l’organiser. Ce n’est plus le cas maintenant. Il y a eu Evolène en 2015, Orsières en 2016 et nous cette année. Après, on va un peu dans l’inconnu. Le Vieux Salvan qui fêtera bientôt son 100e anniversaire pourrait peut-être l’organiser, mais on n’en sait pas beaucoup plus.»

 

Nous voulons rendre heureux tous les amoureux de folklore en général."
Roland Carron et Micky Roduit, membres fondateurs de Li Rondenia

 

Quelles sont les attentes de nos deux amis par rapport à la fête du week-end? «Nous voulons rendre heureux les gens de Fully, des environs et tous les amoureux de folklore en général. Tout le monde est le bienvenu.»

A lire aussi: Beau succès pour la fête des costumes à Orsières

En savoir plus: Des infos sur la fête


 

La fête à Fully

 

Près de 1200 danseuses, danseurs, musiciennes et musiciens de tout le Valais vont prendre part ce week-end à la 68e Fête cantonale des costumes. La journée de samedi sera plus spécialement dédiée au jubilé de Li Rondenia. Les festivités débuteront à 17 h 30 à la salle polyvalente La Châtaigne par les allocutions de Caroline Ançay et Alain Mermoud, coprésidents du comité d’organisation, le vin d’honneur et les productions des différents groupes invités. Un cortège est prévu à 18 h 45. Les productions s’enchaîneront tout au long de la soirée avec la participation des fanfares La Liberté et L’Avenir.

La journée de dimanche sera marquée par une cérémonie officielle au terrain de Charnot, suivie d’un banquet, d’un cortège fort de 39 sociétés à 13 h 30 et des traditionnelles productions. Un marché artisanal complètera le programme.
 


Top