28.10.2019, 18:00

Exposition à Aigle: le poignant chant du cygne des glaciers

Premium
chargement
Inauguré en septembre 2018, le nouvel Espace Graffenried à Aigle présente différents regards portés sur les glaciers entre hier et aujourd'hui.

A voir A Aigle, l’Espace Graffenried propose de s’attarder sur l’inexorable disparition des glaciers. Sans voyeurisme ni pathos mais avec lucidité et créativité.

Fin septembre, le glacier du Pitzol (ou du moins ce qu’il en reste) avait droit à un enterrement en grande pompe. Un mois plus tôt, l’Islande honorait la mémoire de l’Okjökull, son premier glacier officiellement disparu. Deux célébrations destinées à alerter sur le réchauffement climatique. Avec son exposition «Glaciers ultimes», l’Espace Graffenried d’Aigle frappe dans le mille. Difficile de faire plus...

À lire aussi...

RechercheBramois: un centre d’étude universitaire sur la montagne est né. Interview avec son directeur Emmanuel ReynardBramois: un centre d’étude universitaire sur la montagne est né. Interview avec son directeur Emmanuel Reynard

RapideClimat: les glaciers suisses ont diminué de 10% en cinq ans, un record en cent ansClimat: les glaciers suisses ont diminué de 10% en cinq ans, un record en cent ans

La chronique d'Emmanuel ReynardPerraudin, Venetz, Charpentier, observateurs des glaciersPerraudin, Venetz, Charpentier, observateurs des glaciers

Top