Estelle Borel, artiste équilibrée et engagée

chargement

Portrait La fildefériste valaisanne et directrice artistique de la Cie Cirqu’en Choc joue «Scintilla» au Baladin ce mercredi 28 mars. Un spectacle fort sur la thématique des droits humains.

 27.03.2018, 18:45
Lecture: 6min
Premium
Estelle Borel, dans le spectacle de rue «Chocolalaaah», co-monté avec l’artiste Tania Simili. Une création qu’elle a pu jouer en Afrique, au Sénégal. dr

«Mieux vaut allumer une bougie que maudire les ténèbres.» La devise d’Amnesty International, Estelle Borel l’a fait sienne. Parce qu’au final, tout revient toujours à cette dichotomie quintessenciée. Ombre et lumière. Pour la fildefériste – c’est ainsi qu’est défini le domaine circassien où excelle l’artiste valaisanne – cette flamme qui l’anime aujourd’hui est née très tôt. Quand, encore enfant,...

À lire aussi...

EvasionEvasion: l’arrière-été sied à InterlakenEvasion: l’arrière-été sied à Interlaken

Humour noirLe TLH-Sierre interroge avec mordant le lien entre l’homme et l’animalLe TLH-Sierre interroge avec mordant le lien entre l’homme et l’animal

Pascal Viglino dans le Top 100 des personnalités digitales de SuissePascal Viglino dans le Top 100 des personnalités digitales de Suisse

ExpositionPedro Almodovar suspend la lumière à la Maison du Diable de SionPedro Almodovar suspend la lumière à la Maison du Diable de Sion

Mon village«Ce que j’aime à Aproz, c’est…»«Ce que j’aime à Aproz, c’est…»

Top