Champex-Lac: trois bonnes raisons d’aller à l’expo d’été de Flore-Alpe

chargement

Exposition Cet été, le jardin alpin Flore-Alpe propose aux visiteurs de faire le point de la situation de la flore d’altitude touchée par les changements climatiques.

 20.06.2018, 16:00
Anne-Valérie Liand (à droite) et l’horticultrice Marie-Lyse Dorsaz sont en pleine préparation de l’exposition qui ouvrira ses portes ce samedi 23 juin.

L’impact du changement climatique sur la flore d’altitude dans les Alpes, tel est le thème de l’exposition visible durant tout été au Jardin botanique alpin Flore-Alpe, à Champex-Lac. Au moyen de neuf panneaux didactiques élaborés par Jean-Paul Theurillat, directeur du Centre alpien de phytogéographie (CAP) implanté à Champex-Lac, les visiteurs pourront prendre connaissance des effets de ce phénomène sur la biodiversité végétale alpine.

 

L'expo explique de quelle manière les plantes alpines ont la capacité de s'adapter et d'évoluer"
Anne-Valérie Liand collaboratrice scientifique et administrative à Flore-Alpe

 

Depuis samedi 23 juin et jusqu’au 30 septembre, la présentation sera en outre complétée par un parcours à la découverte des espèces alpines concernées par cet enjeu.

Tout au long de la saison, activités, animations et ateliers se succéderont sur le site classé comme bien culturel d’importance nationale et lauréat en 2007 du prix Schulthess des jardins du Patrimoine suisse. Collaboratrice scientifique et administrative à Flore-Alpe, Anne-Valérie Liand nous livre trois bonnes raisons d’aller visiter cette exposition.

1.A travers la flore alpine, une occasion d’appréhender la problématique du réchauffement climatique.

Cette exposition s’insère dans un cycle de trois ans consacrés aux changements climatiques, thème d’actualité s’il en est. Pour Anne-Valérie Liand, «l’idée est de mettre en évidence les espèces végétales touchées par le phénomène. Par rapport aux papillons par exemple qui peuvent gagner de l’altitude, l’expo explique ainsi de quelle manière les plantes alpines ont la capacité de s’adapter et d’évoluer, un processus qui s’opère très lentement, comme on peut l’imaginer.»

2.Une opportunité de découvrir à 1500 mètres d’altitude des plantes qui se situent plutôt entre 2000 et 2500 mètres.

L’un des objectifs de Flore-Alpe est de présenter au public des espèces de haute altitude en les installant dans le jardin pour les acclimater. «Nos visiteurs peuvent ainsi apprécier le mythique edelweiss ou la crépide dans un environnement entièrement reconstitué par nos soins. En été, on peut ainsi voir chez nous certaines espèces avant de les découvrir par exemple lors d’une excursion à plus haute altitude», indique Anne-Valérie Liand. A noter que Flore-Alpe recense 4000 espèces de plantes de la flore locale, des régions avoisinantes, des massifs montagneux d’Europe et des autres continents.

3. Apprécier la diversité de la flore des massifs montagneux d’Europe et du monde entier

La richesse de Flore-Alpe repose sur la diversité des plantes qui y sont recensées. Anne-Valérie Liand: «Pour le rhododendron par exemple,  on trouve une soixantaine d'espèces différentes originaires de l'hémisphère nord. Les gens peuvent ainsi comparer les formes, la taille, les couleurs, etc. Le jardin alpin de Champex-Lac, c’est vraiment un but de promenade pour les familles qui peuvent ainsi se rendre compte de la diversité de la flore alpine.»

A lire aussi : Le jardin alpin de Champex-Lac en fleurs pour fêter ses 90 ans
En savoir plus : Le site du jardin alpin de Champex-Lac


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Lieu insoliteSaint-Gingolph: la châtaigneraie, un patrimoine qui revitSaint-Gingolph: la châtaigneraie, un patrimoine qui revit

Saint-Gingolph: la châtaigneraie revit

Considérée comme l’une des plus vastes d’Europe au XIXe siècle, la châtaigneraie de Saint-Gingolph fait l’objet d’une...

  21.10.2021 17:00
Premium

vernissageMeimuna: «Nos chansons ont de l’avance sur nous»Meimuna: «Nos chansons ont de l’avance sur nous»

CultureLe réalisateur Tristan Aymon a obtenu une nouvelle distinctionLe réalisateur Tristan Aymon a obtenu une nouvelle distinction

Tristan Aymon réalise des rêves

Le Valaisan qui détient un Léopard d’argent et d’autres distinctions vient encore de remporter une récompense au Nordic...

  21.10.2021 08:00

Bons plansConcerts, théâtre, expos... et si on sortait ce week-end?Concerts, théâtre, expos... et si on sortait ce week-end?

DistinctionAlexandre Jollien fait chevalier des Arts et des LettresAlexandre Jollien fait chevalier des Arts et des Lettres

Top