«Ce que j’aime à Aproz, c’est…»

chargement

Mon village Olga Zimecki est bien connue de tous les habitants. Elle détaille avec beaucoup d’enthousiasme les atouts de la localité où elle vit depuis quarante-cinq ans.

 23.09.2021, 17:00
Olga Zimecki a rencontré son mari lors d'un stage en Valais.

Pendant près de trente ans, elle a accueilli des clients dans l’un des établissements publics du village. Olga Zimecki a ensuite relevé un nouveau défi en ouvrant une épicerie tea-room.

Aujourd’hui, elle a transmis le flambeau à sa fille Sylvie et à son beau-fils Cédric pour prendre une retraite bien méritée. Elle s’engage pourtant toujours pour la collectivité puisqu’elle continue de participer aux rencontres du Zonta Club de Sion-Valais.

Le chant est l’une de ses passions. Depuis quatre décennies, elle est en effet l’une des membres fidèles du Muguet. Elle est d’ailleurs la marraine de son drapeau. Olga Zimecki met en avant avec beaucoup de plaisir les atouts de son village où, jeune mariée, elle s’est installée en 1976. Cette ressortissante italienne a rencontré son mari Robert lors d’un stage effectué à Verbier durant son école hôtelière à Turin.

Qu’est-ce qui fait la richesse de votre village?

Sa position géographique, avec la proximité des Iles mais aussi des pistes de ski. On peut aussi mettre en avant ses entreprises. Grâce par exemple à Aproz Sources Minérales SA, nous sommes connus dans toute la Suisse. Cette société a également aidé à développer le village, beaucoup d’habitants y travaillent. Elle soutient aussi les manifestations.

Un endroit ou une curiosité que vous aimez faire découvrir?

J’aime bien aller visiter Cocorico. A l’heure actuelle, les visites ne sont pas possibles en raison du Covid. Ce qui impressionne beaucoup les visiteurs est la machine qui cuit et teinte les œufs. On trouve des œufs de chez Cocorico partout dans notre pays. J’en ai fait l’expérience, on a pu en acheter par exemple à Zurich et au Tessin.

Le bistrot dans lequel vous vous rendez à l’heure de l’apéritif?

Le village compte trois cafés, celui de la Coopérative et celui d’Aproz que j’ai géré. Depuis une décennie, les habitants peuvent aussi venir au Villageois. C’est un peu notre bébé, avant, à cet endroit se situait le dépôt de fruits. Je suis fière d’avoir pu ouvrir un magasin avec un tea-room. La dernière épicerie avait fermé en 1998.

Un lieu pour vous ressourcer?

Les Berges du Rhône. Dans le passé, on y trouvait beaucoup de morilles. On peut y faire de longues promenades. J’apprécie aussi beaucoup mon jardin. Je suis de nature «terre à terre». D’une semaine à l’autre, on voit pousser les légumes. C’est vraiment un endroit qui me ressource.

La manifestation qui vous plaît?

La Fête patronale qui a lieu habituellement le 3e week-end de septembre. L’église, bâtie en 1947, est dédiée à Saint-Nicolas de Flüe. Toutes les sociétés sont réunies à cette occasion. Au Muguet, on porte le costume traditionnel que j’apprécie. Faire partie de cette société m’a permis de m’intégrer totalement.


L’église a été édifiée il y a bientôt 75 ans. © Sabine Papilloud

Ce que vous voudriez voir évoluer ou aboutir?

Je souhaiterais vraiment qu’une place de jeu puisse être aménagée. Pendant les vacances, celle de l’école est trop petite. Un comité a été formé pour que ce projet puisse aboutir.


Vous voulez partager l’amour de votre ville ou de votre village? Contactez notre rédaction Près de Chez Vous par courriel à pcv@lenouvelliste.ch


En savoir plus: «Ce que j’aime à Arbaz, c’est…»


 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Bons plansConcerts, théâtre, expos... et si on sortait ce week-end?Concerts, théâtre, expos... et si on sortait ce week-end?

Si on sortait ce week-end?

La dernière du Palp Festival, des expos significatives, des concerts divers et variés, du théâtre prenant, de quoi...

  20.10.2021 20:00

DistinctionAlexandre Jollien fait chevalier des Arts et des LettresAlexandre Jollien fait chevalier des Arts et des Lettres

ManifestationsSi vous aimez… frissonner pour Halloween, découvrir le beatbox, déguster des moussesSi vous aimez… frissonner pour Halloween, découvrir le beatbox, déguster des mousses

LittératureMichael Perruchoud récompensé par la fondation GaspozMichael Perruchoud récompensé par la fondation Gaspoz

CultureSion: Les Dilettantes créent des univers dans la vieille villeSion: Les Dilettantes créent des univers dans la vieille ville

Top