24.06.2020, 15:30

«Ce que j’aime à Saxon, c’est…»

chargement
Laurent Détienne a vécu l'essor de son cher village de Saxon.

Mon village Laurent Détienne a toujours vécu là où l’abricot est considéré comme un prince. Il y apprécie l’indépendance et la vitalité de ses habitants.

Gendarme de profession, Laurent Détienne, 42 ans, a toujours résidé à Saxon. Fortement engagé dans la vie locale, il est notamment président du corps de musique, secrétaire de la section des pêcheurs amateurs et caissier du mouvement MSI-Cli.

Qu’est-ce qui fait la richesse de votre village?

Sa diversité sociale. Saxon a toujours appris à vivre avec différentes communautés. Arrivée d’Italie, la famille Fama a favorisé son essor au XIXe siècle. Actuellement, les populations portugaise et balkanique sont impliquées dans notre village. Elles participent à notre développement économique et beaucoup de leurs ressortissants ont franchi le pas de la naturalisation.

Une curiosité ou un endroit que vous aimez faire découvrir?

J’en cite deux: la chapelle médiévale et le Casino. La première qui vient d’être rénovée sera inaugurée les 5 et 26 septembre. De magnifiques vitraux ont pu être installés grâce à la générosité du mécène Léonard Gianadda. Quant au Casino, il a amené la prospérité au village. Après une réouverture des jeux d’argent dans les années 90, il est devenu aujourd’hui un lieu de rencontres et de spectacles.

Le bistrot dans lequel vous vous rendez à l’heure de l’apéritif?

Dans les années 90, une bonne vingtaine de cafés faisaient le bonheur des Saxonins. Mais si je devais en mentionner un, je dirais le café de la Place, tenu par la famille à «Koya» durant plus d’un demi-siècle et actuellement géré par une fille du village, Mary-France Vouillamoz. Sa terrasse est accueillante et des mets délicieux vous sont servis.

 

 

Un lieu où vous appréciez de vous ressourcer?

J’aime les balades non seulement sur le flanc gauche de notre vallée, mais aussi sur la rive droite, brûlante dès les premières heures du matin. C’est ce climat qui permet à nos abricots de s’épanouir. Au début du sentier des Adonis, il y a aussi l’ancien réservoir d’eau de la Doxa, berceau de notre conserverie dans les années 40. Ce lieu a été transformé en salle de répétition par le Corps de musique de Saxon.

La manifestation qui vous plaît?

La Saint-Félix est la fête patronale du village le dernier week-end du mois d’août. J’apprécie l’animation villageoise mise en place le samedi soir. Une ambiance du tonnerre conduit les Saxonins jusqu’au bout de la nuit. C’est à ce moment qu’une de nos trois fanfares locales fait retentir la diane.

Ce que vous aimeriez voir évoluer ou aboutir?

Cité de l’énergie par excellence, Saxon poursuit son expansion et a dépassé le cap des 6000 habitants. Pour moi, une nouvelle salle polyvalente correspondant à nos besoins serait un atout non négligeable. L’achèvement de l’aménagement du centre des Sources avec la piscine et les appartements serait aussi une très bonne chose pour notre village en termes touristiques et économiques.
 

A lire aussi: «Ce que j’aime à Epinassey, c’est…»

 

Vous voulez partager l’amour de votre ville ou de votre village? Contactez notre rédaction Près de Chez Vous par courriel à pcv@lenouvelliste.ch

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ExploitTrail: l’épopée d’un guerrier de SaxonTrail: l’épopée d’un guerrier de Saxon

ManifestationCoronavirus: la fête de l’abricot à Saxon n’aura pas lieu cette annéeCoronavirus: la fête de l’abricot à Saxon n’aura pas lieu cette année

Top