28.01.2020, 15:30

«Ce que j’aime à Riddes, c’est…»

chargement
Gérard-Philippe Crettaz devant le centre culturel de la Vidondée dont il a assuré l'intendance durant vingt ans.

Mon village Figure incontournable sur la scène locale, Gérard-Philippe Crettaz apprécie la vitalité de sa chère commune de Riddes à bien des égards.

Gérard-Philippe Crettaz, 64 ans, est artisan-commerçant depuis 1972. Son nom est étroitement lié à la troupe théâtrale des Amateurs Associés, à la Foire de Riddes devenue Fête de la pomme et au centre culturel de la Vidondée. 

Qu’est-ce qui fait la richesse de votre village?

Elle repose sur les trois pôles que sont le commerce, le terroir et le tourisme. De nombreuses entreprises se sont implantées ou s’apprêtent à s’établir sur le territoire communal, preuve de notre vitalité et de la qualité de nos infrastructures entre Sion et Martigny. Notre situation géographique au cœur du Valais plaide en notre faveur. Riddes est une terre de prédilection sur le plan agricole et viticole. Deux de nos manifestations phares – la Fête de la fraise en mai et celle de la pomme une année sur deux en octobre – en sont la parfaite illustration. Enfin, en matière touristique, la renommée de La Tzoumaz n’est plus à démontrer.

Un endroit que vous aimez faire découvrir?

Le bâtiment de la Vidondée qui date de 1392, bien sûr. Il a été rénové au milieu des années 90 grâce à la persévérance et à la pugnacité du regretté Jacques-Louis Ribordy, sans qui cet édifice aurait été démoli pour faire place à un parking. Avec le temps, cet espace dont j’ai assuré l’intendance durant vingt ans a permis à des milliers d’artistes de découvrir une architecture et une sonorité exceptionnelles. 

 

 

Le bistrot dans lequel vous vous rendez à l’heure de l’apéro?

C’est la question piège! En toute franchise, je n’ai pas de lieu précis à proposer. Je vais au gré de mes envies auprès de gens que j’apprécie pour leur sincérité et leur authenticité. Comme vous avez l’air d’insister, je répondrai que ma préférence va aux établissements situés au centre du village. Ils sauront se reconnaître…

Un lieu pour vous ressourcer?

Je vais vous étonner en affirmant que cet endroit est mon… lieu de travail. Aménagé au cœur de Riddes, mon magasin de vêtements pour hommes jouit notamment d’une belle luminosité et m’insuffle chaque jour l’énergie dont j’ai besoin pour avancer dans la vie. Mes clients sont d’ailleurs devenus mes amis. Et c’est la vérité vraie, toute nue… Pour un habilleur, cela sonne comme une évidence, non!

La manifestation qui vous plaît?

Outre les deux rendez-vous cités précédemment, il y a aussi la Fête de la châtaigne, à Fully. Je suis un ardent défenseur du terroir, de ses acteurs et des valeurs qu’il véhicule.

Ce que vous voudriez voir évoluer ou aboutir?

Il y a eu le chauffage à distance, la sécurisation du centre du village ou la construction du nouveau collège. Pour moi, la création de la liaison par câble Riddes – La Tzoumaz répond aujourd’hui à une nécessité.
 

A lire aussi: «Ce que j’aime à Mase, c’est…»
 

Vous voulez partager l’amour de votre ville ou de votre village?
Contactez notre rédaction Près de Chez Vous par courriel à pcv@lenouvelliste.ch

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Communales 2020Le président de Riddes ne briguera pas un nouveau mandatLe président de Riddes ne briguera pas un nouveau mandat

COMMERCEIkea: ouverture en septembre 2022 à RiddesIkea: ouverture en septembre 2022 à Riddes

STUPEFIANTRiddes: de la drogue planquée dans le viaducRiddes: de la drogue planquée dans le viaduc

Top