23.10.2018, 16:00

«Ce que j’aime à Mex, c’est…»

chargement
Enfant, Ludovic Barman a passé toutes ses vacances scolaires à Mex. Aujourd'hui, il y vit.

Mon village Balcon sur les hauts de Saint-Maurice, Mex offre une belle qualité de vie. Né à Monthey mais Mélaire dans l’âme, Ludovic Barman l’apprécie.

La route qui y grimpe s’avère sinueuse et, par tronçons, étroite. Mais une fois à Mex, l’horizon s’ouvre.

Ludovic Barman vit depuis six ans dans cette localité de 110 âmes. Enfant, ce natif de Monthey y passait toutes ses vacances dans le chalet familial.

Aujourd’hui, le laborantin en chimie de 32 ans a quitté la plaine pour s’y installer. Il y préside la Société du village, héritière de la Société de développement à la suite de la Fusion avec Saint-Maurice.

Qu’est-ce qui fait la richesse de votre village?
J’aime cette impression de bout du monde, tout en n’étant qu’à quinze minutes en voiture des commodités. La qualité de vie est extraordinaire, au calme, loin du stress et du bruit de la plaine. L’air est pur, les hivers rigoureux.

J’aime aussi l’ambiance villageoise: nous ne sommes pas nombreux mais les Mélaires jouent le jeu, participant aux fêtes que nous organisons.

Une curiosité ou un lieu que vous aimez faire découvrir?
Le lac de Salanfe et son auberge. Ils se méritent. Le chemin qui y mène emprunte notre pittoresque rue de la Charrière. En route, on peut découvrir une expo de 900 variétés de cactus de fin mars à fin mai, ou encore les vestiges de la construction des barrages sur le torrent du Saint-Barthélémy en 1930.

Après, on attaque la dantesque montée jusqu’au col du Jorat; si on est matinal, on a parfois la chance de voir des bouquetins. L’arrivée sur le cirque de Salanfe vaut le détour et le coup d’œil.

Le bistrot dans lequel vous vous rendez à l’heure de l’apéro?
Le choix est vite fait car il n’en reste qu’un. C’est à  l’Auberge de l’Armailli que se retrouvent les habitants. Les apéros y durent! Il vient d’être repris par un couple, un  Fribourgeois et une Irlandaise.

Un lieu où vous vous ressourcez?
J’adore grimper à l’Aiguille de Mex par l’alpage des Planets. Au pied de la CIME de l’Est, à peine à 1900 mètres, c’est un petit sommet mais là, c’est le paradis! La vue sur la plaine, l’embouchure du Rhône, la Riviera, les sommets valaisans et vaudois, est imprenable.

La manifestation qui vous plaît?
Le dernier week-end de septembre, on fête la désalpe le samedi et la patronale de la Saint-Florentin le dimanche. Des moments riches en rencontres et en réjouissances. Tous les cinq ans s’y ajoute la fête du jumelage avec Saint-Alban-les-Eaux, qui vient de vivre son 45e anniversaire. 

Ce que vous aimeriez voir évoluer? 
J’aimerais revenir quelques années en arrière, quand il y avait encore une école, deux bistrots, une poste et un petit magasin. Car le risque, si un jour notre auberge devait fermer ses portes, c’est que Mex devienne un dortoir.

Il est important de s’investir pour garder l’engouement, perpétuer les fêtes et traditions, susciter les rencontres et renforcer les liens, afin de garder vivant l’esprit du lieu.

 

Vous voulez partager l’amour de votre ville ou de votre village?
Contactez notre rédaction par courriel à pcv@lenouvelliste.ch

 

À lire aussi: «Ce que j’aime à Sarreyer, c’est…»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

La belle histoire du jourCoronavirus: des milliers de fleurs pour le cimetière de FullyCoronavirus: des milliers de fleurs pour le cimetière de Fully

La culture au temps du confinementCoronavirus: le Palp Festival "s'adapte et fait au mieux"Coronavirus: le Palp Festival "s'adapte et fait au mieux"

SoutienCoronavirus: Culture Valais ouvre une hotline pour aiguiller et rassurerCoronavirus: Culture Valais ouvre une hotline pour aiguiller et rassurer

PandémieCoronavirus: après l'annulation du Verbier Festival, quid des autres poids lourds de juillet?Coronavirus: après l'annulation du Verbier Festival, quid des autres poids lourds de juillet?

PratiqueCoronavirus: les bonnes actions de Promotion santé ValaisCoronavirus: les bonnes actions de Promotion santé Valais

Top