«Ce que j’aime à Hérémence, c’est…»

chargement

Mon village Aline Dayer s’épanouit dans la localité qui l’a vu naître. Elle apprécie son patrimoine bâti mais aussi sa position avec vue sur les sommets environnants. Chaque quartier a son charme.

 30.03.2021, 17:00
Enfant du village, Aline Dayer est revenue vivre dans sa commune après quelques années passées en plaine.

Jeune maman, Aline Dayer avait envie que ses deux enfants grandissent comme elle dans ce village accroché au flanc de la vallée de la Dixence, à 1230 mètres d’altitude. Elle a habité un temps en plaine et voyagé autour du monde avant de revenir dans cette localité où elle se sent très bien. Cette collaboratrice administrative à la Haute Ecole d’ingénierie de la HES-SO Valais-Wallis est une vraie amoureuse de la nature. Elle a d’ailleurs obtenu un diplôme d’accompagnatrice en moyenne montagne à Saint-Jean. Se promener dans les environs est l’un de ses loisirs favoris.

Les anciens édifices jouxtent les plus récents bâtiments et la réputée église en béton. © Sabine Papilloud

Qu’est ce qui fait la richesse de votre village?

La sérénité qui y règne. C’est un havre de paix où tout le monde se connaît. Lorsqu’on emprunte la route qui mène au village, on a l’impression que plus on s’élève, plus tous les soucis du quotidien s’éloignent. Nous sommes gâtés par la nature environnante, elle est magnifique. Et puis j’adore boire l’eau d’ici, elle est vraiment délicieuse.

Un endroit ou une curiosité que vous aimez faire découvrir?

Evidemment l’église Saint-Nicolas est la curiosité du village et mérite une visite. Elle a été construite entre 1967 et 1971. Les anciens ont fait un choix audacieux avec ce projet de béton qui contraste avec les maisons en bois. Mais pour moi, chaque quartier a son charme et il fait bon les découvrir au gré d’une balade.

Le bistrot dans lequel vous vous rendez à l’heure de l’apéritif?

Le café du Lac des Dix sur la route principale et le tea-room à côté du magasin. Ce dernier a une jolie terrasse et il est idéalement placé au centre du village.

Un lieu pour vous ressourcer?

Les bancs de Palosse et du Cotard situés à cinq minutes à pied du cœur du village, au sud. La vue y est très belle en toute saison. Et s’y installer lors de la pleine lune est vraiment une expérience magique.

Aline Dayer vous présente quelques lieux à admirer

1062168

La manifestation qui vous plaît?

La Fête-Dieu avec la procession dans le village à laquelle participent une grande partie des sociétés et de la population. J’apprécie beaucoup le fait que des femmes revêtent le costume traditionnel. Ensuite, on se réunit pour partager le verre de l’amitié et un repas. 


Ce que vous voudriez voir évoluer ou aboutir?

Je souhaiterais davantage de lieux de rencontre. Le réaménagement du centre du village qui est réalisé actuellement et qui devrait être achevé en octobre pour les cinquante ans de l’église va dans la bonne direction. Mais je rêve de plus d’îlots de verdure et d’arbres. Je désirerais également voir revivre les granges, greniers et raccards. Sous quelle forme? Tout est possible.

A lire aussi : «Ce que j’aime à Sarreyer, c’est…»
 

Vous voulez partager l’amour de votre ville ou de votre village? Contactez notre rédaction Près de Chez Vous par courriel à pcv@lenouvelliste.ch

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Mon village«Ce que j’aime à Muraz, c’est…»«Ce que j’aime à Muraz, c’est…»

Top