27.08.2019, 15:30

«Ce que j’aime à Derborence, c’est…»

chargement
1/2  

Mon village Claude Sauthier connaît la vallée de Derborence comme sa poche. Il y a passé toutes les belles saisons depuis son enfance.

«Cette vallée de Derborence, c’est toute ma vie, je la connais mieux que ma poche.» Claude Sauthier, dès sa plus tendre enfance, passait les belles saisons sur les hauts de Conthey pour garder les vaches. A l’âge de 15 ans, il a assisté à l’inauguration de la route qui conduit à Derborence. Avec sa famille, il a construit et exploité l’auberge du Godet des années durant, reprenant seul le bistrot de 2000 à 2007. Aujourd’hui, le retraité ne manque pas une occasion de venir se ressourcer dans son chalet et sur tous les sentiers des alentours.

Qu’est-ce qui fait la richesse de votre vallée?

Le roman de Charles Ferdinand Ramuz a fait connaître la vallée loin à la ronde. Son climat, sa faune, sa flore, le calme, la convivialité, l’amitié, la diversité des résidents font la richesse de l’endroit. J’y ai rencontré beaucoup de Valaisans, de Suisses et d’étrangers. On me demande souvent des conseils pour des visites.

Un endroit ou une curiosité que vous aimez faire découvrir à vos hôtes?

Toutes les régions de la vallée sont intéressantes, en particulier le Lac de Derborence. On peut voir la forêt vierge, le lac bleu, le lac vert, les sentiers sont bien entretenus, tous balisés et on peut faire le tour de la vallée, le tour de l’éboulement, le tour de la Lizerne. On peut aller à la cabane Rambert, on peut faire le tour des Muverans, on peut emprunter le Pas de Cheville…

Le bistrot dans lequel vous vous rendez à l’heure de l’apéro?

A Derborence, on trouve deux restaurants: l’auberge du Godet et l’auberge du Lac. J’ai beaucoup de plaisir à retrouver mes voisins, mes amis, ma famille pour l’apéro. J’apprécie en particulier la terrasse de l’auberge du Lac, où il y a une vue fantastique sur la vallée, sur le lac et sur la forêt.

Un lieu pour vous ressourcer?

J’adore cette vallée et surtout son climat. J’aime la forêt et l’eau. J’aime aller marcher dans les différents endroits que je connais depuis des années: il y a toujours quelque chose de nouveau. Quand j’arrive, après les tunnels, j’ai l’impression d’être à des centaines de kilomètres de la plaine.

La manifestation qui vous plaît?

Quand j’exploitais l’auberge du Godet, j’organisais une grande fête le 31 juillet et le 1er août. Il y avait beaucoup de monde. Depuis que la commune de Conthey a centralisé cette fête près de la plaine, il y a beaucoup moins de monde à cette occasion. La manifestation intéressante, c’est le repas annuel mis sur pied par l’association de la vallée, qui donne l’occasion aux résidents de se rencontrer.

Ce que vous voudriez voir évoluer ou aboutir?

Je souhaiterais que la commune pose des bancs à certains endroits pour que les promeneurs puissent se reposer et admirer le paysage. J’aimerais aussi que la commune aménage le passage sur la Lizerne au-dessus du barrage, car du 15 juillet au 15 août, on doit rebrousser chemin. Une passerelle provisoire à cet endroit serait nécessaire.

A lire aussi : «Ce que j’aime à Vollèges, c’est…»

 
Vous voulez partager l’amour de votre ville ou de votre village?
Contactez notre rédaction Près de Chez Vous par courriel à pcv@lenouvelliste.ch

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

commémorationDerborence: un mythe à la poursuite de son passéDerborence: un mythe à la poursuite de son passé

300 ANSDerborence, un mythe à la poursuite de son passéDerborence, un mythe à la poursuite de son passé

Top