«Ce que j’aime à Bourg-Saint-Pierre, c’est…»

chargement

Mon village Jane Delasoie Bruchez apprécie le côté calme de son village situé sur la route de l’Italie, qu’elle compare volontiers à un petit village tiré de l’univers de Marcel Pagnol.

 26.02.2021, 17:00
Jane Delasoie Bruchez aime la vie au grand air à Bourg-Saint-Pierre.

En venant du Levron s’installer à Bourg-Saint-Pierre, il y a maintenant cinq ans, Jane Delasoie Bruchez ne s’attendait pas à y trouver un tel calme, malgré la présence de la route internationale du Grand-Saint-Bernard.

Cette accompagnatrice en montagne aime le calme et le grand air, qu’elle retrouve à la cabane du Plan du Jeu, dont elle est gardienne.
Avec sa société, elle met sur pied des activités dans la montagne, comme des camps pour les jeunes, afin de leur faire découvrir des sports fun.
Elle nous propose une visite guidée de Bourg-Saint-Pierre, qu’elle compare volontiers à un village de l’univers de Marcel Pagnol.

Qu’est-ce qui fait la richesse de votre village?

C’est déjà un lieu historique. C’est un village sous le rocher où il fait bon vivre. En été, il ressemble à un petit village de Pagnol, avec ses ruelles et ses fontaines partout. C’est aussi un endroit ouvert, de par le passage vers l’Italie. Il y a ici une ouverture d’esprit, ce n’est pas un endroit coincé en fond de vallée et cela se sent dans la mentalité des gens.

Un endroit ou une curiosité que vous aimez faire découvrir?

J’aimerais bien que les gens qui passent sur la grande route prennent une fois la peine de descendre au village. Il y a plein de choses à voir, des bâtiments historiques; en été, il y a des dames qui arrosent leurs fleurs ou qui sont assises sur un banc, comme dans le sud de la France.

 

1050525

 

Le bistrot dans lequel vous vous rendez à l’heure de l’apéritif?

Il y a quatre bistrots à Bourg-Saint-Pierre. Et je fais le tour sans en choisir un en particulier. Ces quatre établissements ont chacun leur ambiance, entre le café du village et l’endroit incontournable pour manger une potence. En ces temps de fermeture, il y a des gens qui prennent l’apéro dans un endroit que l’on appelle le rond-point, en respectant les distances, bien entendu…

Un lieu pour vous ressourcer?

J’aime faire de la raquette à neige. Ou je vais à la cabane du Plan du Jeu. J’aime aussi me poser sur ma terrasse en été. Pour me reposer, je n’ai pas forcément besoin de partir.

La manifestation qui vous plaît?

Nous voulons mettre sur pied Le Bourg en Glisse, avec un toboggan géant qui traverse le village. Cette manifestation était prévue pour juin 2020, mais avec la pandémie, elle n’a pas pu se dérouler.

Mais c’est certain que cela se fera quand ce sera possible. Ce rendez-vous réunirait aussi les bistrots du village, qui auraient chacun un cabanon.

Ce que vous voudriez voir évoluer ou aboutir?

J’aimerais bien voir la création du parc éolien. Mais ce projet a beaucoup de bâtons dans les roues. Nous avons déjà installé des panneaux solaires sur le barrage, ce serait bien que ces éoliennes puissent nous fournir de l’énergie propre. Ce projet est assez novateur et il représente bien l’esprit de Bourg-Saint-Pierre.

Notre village est dynamique et la commune aide les personnes qui viennent s’y installer. Avec le développement du télétravail, il y a beaucoup de jeunes qui reviennent ici.

A lire aussi: Bourg-Saint-Pierre: un village qui mérite qu’on s’y arrête
 

Vous voulez partager l’amour de votre ville ou de votre village? Contactez notre rédaction Près de chez vous par courriel à pcv@lenouvelliste.ch

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Ma commune«Ce que j’aime à Savièse, c’est…»«Ce que j’aime à Savièse, c’est…»

Mon village«Ce que j’aime à Morgins, c’est…»«Ce que j’aime à Morgins, c’est…»

Mon village«Ce que j’aime à Sembrancher, c’est…»«Ce que j’aime à Sembrancher, c’est…»

Top