«Ce que j’aime à Arbaz, c’est…»

chargement

Mon village Henry Hess s’est installé à Arbaz il y a dix ans. Ce grand sportif qui préside le comité du Tour des alpages apprécie beaucoup les paysages et l’ambiance de son village.

 16.06.2021, 17:00
Henry Hess apprécie beaucoup son village.

Henry Hess qui fut patron d’une PME est aujourd’hui un jeune retraité. Mais il ne profite pas pour autant de longues plages de repos. Il aime en effet s’investir dans de nombreuses activités très différentes les unes des autres.

Président de la deuxième plus grande course de montagne valaisanne en termes d’affluence, il pratique plusieurs sports comme le ski-alpinisme et le cyclisme. Il est aussi pilote d’hélicoptère privé.

Il collabore également avec beaucoup de plaisir au mensuel régional «L’Agache». Après avoir vécu vingt ans sur la commune d’Ayent, il s’est installé il y a une décennie à Arbaz. Aujourd’hui, il nous livre ses coups de cœur.

Qu’est-ce qui fait la richesse de votre village?

J’adore sa multiculturalité. On y parle plusieurs langues et on apprend beaucoup de choses sur d’autres cultures. J’apprécie également sa position géographique sur la rive droite, à vingt minutes de la plaine et à deux pas de la station d’Anzère.

Un endroit ou une curiosité que vous aimez faire découvrir?

Le cimetière. Ce n’est pas un lieu de mort, mais un lieu de vie. Les proches des défunts viennent y déposer des fleurs. Chaque année, je pars une semaine faire du vélo avec des amis dans différents pays et je m’arrête à chaque fois dans un tel lieu.

Le bistrot dans lequel vous vous rendez à l’heure de l’apéritif?

Je vais plusieurs fois par semaine boire un café et rencontrer mes amis à la Laiterie. Les patrons Adeline et Anthony sont très conviviaux. J’aime aussi me rendre chez Pascali’s, à côté de l’Etang Long. J’y déguste les truites pêchées dans le plan d’eau sur la terrasse qui offre une vue idyllique.

 

Découvrez la localité et ses alentours avec Henry Hess

1082464

 

La manifestation qui vous plaît?

Bien sûr, le Tour des alpages. C’est la deuxième course du Valais en termes d’inscriptions après Sierre-Zinal. Plus de 2000 participants ont été comptabilisés en 2019. 

Le traditionnel rendez-vous a dû être annulé en raison des conditions sanitaires mais nous proposons un nouveau challenge version 3.0 depuis le 1er juillet. Pendant plus d’un mois, chacun peut participer en se chronométrant à l’aide de QR codes installés sur le tracé de 17 kilomètres. Les quinze meilleures femmes et les plus rapides chez les hommes participeront à une course le 14 août.

Un lieu pour vous ressourcer?

Je pars régulièrement depuis ma maison pour effectuer une longue marche. Je vais à la combe d’Arbaz, je monte vers Incron, puis Anzère et ensuite je reviens par le Bisse d’Ayent. Il faut compter trois heures pour cette belle marche de 800 mètres de dénivelé.

Ce que vous voudriez voir évoluer ou aboutir?

On a un magnifique projet pour le centre du village avec notamment un beau préau pour les enfants. Un parking souterrain a été prévu. C’est une très jolie réalisation qui a été présentée à tous les citoyens. L’investissement est important, mais il est totalement justifié.

 

A lire aussi: «Ce que j’aime au Levron, c’est»

 

Vous voulez partager l’amour de votre ville ou de votre village? Contactez notre rédaction Près de chez vous par courriel à pcv@lenouvelliste.ch

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

FestivalVision Art Festival: un air de Wes Anderson flotte à Crans-MontanaVision Art Festival: un air de Wes Anderson flotte à Crans-Montana

ManifestationsLe 1er Août, en version allégée, brillera tout de même de mille feuxLe 1er Août, en version allégée, brillera tout de même de mille feux

Fête nationaleOù sortir pour célébrer le 1er Août en Valais?Où sortir pour célébrer le 1er Août en Valais?

CinémaLa Fondation Fellini reçue au Parlement italienLa Fondation Fellini reçue au Parlement italien

REMOUSDernière ligne droite pour un Verbier Festival chahuté mais toujours deboutDernière ligne droite pour un Verbier Festival chahuté mais toujours debout

Top