18.03.2020, 16:01

Anne-Catherine Sutermeister succédera à Jacques Cordonier

chargement
Anne-Catherine Sutermeister, figure de la culture nationale, succédera à Jacques Cordonier.

Nomination Le Conseil d'Etat a choisi la personne qui remplacera Jacques Cordonier dès le 1er septembre prochain. C'est une figure de haut vol de la culture nationale qui prendra la tête du Service de la culture de l'Etat du Valais.

Après un processus de sélection serré, le Conseil d’Etat a nommé Anne-Catherine Sutermeister comme cheffe du Service de la culture de l’Etat du Valais, en remplacement de Jacques Cordonier qui quittera ses fonctions à la fin août. C’est donc une figure de la culture nationale qui a été choisie pour succéder à celui qui a incarné la culture valaisanne depuis la création du Service de la culture en 2005.

Anne-Catherine Sutermeister est titulaire d’un master en Lettres modernes de l’Université de Montpellier, d’un doctorat de l’Université de Berne en Etudes théâtrales et d’un MBA de l’Université de Genève avec spécialisation en gestion des ressources humaines. Son parcours professionnel exemplaire témoigne de compétences nombreuses et variées, largement reconnues dans les milieux culturels suisses.

Expérience dans les politiques publiques

Actuellement active dans l’enseignement comme chargée de cours en Gestion culturelle des Universités de Genève, Lausanne et Bâle ainsi qu’en Médiation culturelle à la Haute école sociale et pédagogique de Lausanne, Anne-Catherie Sutermeiseter a auparavant dirigé un institut de recherche et d’enseignement à la Haute école d'art et de design de Genève (HEAD).

Dans un entretien donné au «Nouvelliste» en février dernier quant à sa succession, Jacques Cordonier déclarait qu’il était important que celui ou celle qui prendrait ses fonctions «ait dû assumer des fonctions de l’ordre de politiques publiques». Ayant assumé durant quatre ans le rôle de cheffe de la section francophone et adjointe du chef du Service de la culture du canton de Berne, Anne-Catherine Sutermeister satisfait largement à ce critère. Elle a en outre dirigé le Théâtre du Jorat et siégé comme vice-présidente au Conseil de fondation de Pro Helvetia. En tant qu’indépendante, elle a assuré un nombre très important de mandats d’évaluation dans le domaine culturel.

Une bonne connaissance du Valais

C’est d’ailleurs par l’entremise de tels mandats que la future cheffe du Service de la culture a pu soigner sa connaissance du tissu culturel valaisan. Elle a notamment oeuvré pour la Conférence des délégués culturels valaisans. Elle a encore effectué l’évaluation du Programme cantonal Théâtre Pro, présenté un concept de politique culturelle pour la commune de Fully et proposé à la municipalité de Bagnes un modèle d’affaire pour une salle de spectacle à Verbier.

Mère de deux enfants, Anne-Catherine Sutermeister maîtrise en outre parfaitement le français et l’allemand, atout non négligeable dans la compréhension des enjeux culturels des deux parties linguistiques du canton.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Bon planCoronavirus: avec la Souris grise, plonger de manière intelligente dans le numérique culturelCoronavirus: avec la Souris grise, plonger de manière intelligente dans le numérique culturel

Votre hiver en familleZermatt s’impose comme la station 2.0Zermatt s’impose comme la station 2.0

Chronique"Au revoir!" Le grain de sel de Joël Jenzer"Au revoir!" Le grain de sel de Joël Jenzer

La belle histoire du jourCoronavirus: des points-relais pour soutenir les personnes dans la précaritéCoronavirus: des points-relais pour soutenir les personnes dans la précarité

PandémieCoronavirus et réouverture: les acteurs culturels soulagés mais prudentsCoronavirus et réouverture: les acteurs culturels soulagés mais prudents

Top