12.10.2017, 17:09
Lecture: 4min

A Mase, Manuella Maury tisse un nid pour les mots

Premium
chargement
Les physalis sont
devenus l’emblème
du festival imaginé
par Manuella Maury.
Leur enveloppe, une
fois séchée, évoque
des petits filets
à la trame serrée,
délicats mais solides.
Un peu comme
les mots qu’on
couche sur papier.

Festival La journaliste, revenue s’installer dans son village d’enfance, s’apprête à y voir naître son festival rêvé, dédié aux «Lettres de soie». A savourer du 20 au 22 octobre prochains.

«Lettres de soie». Correspondances encrées dans la plus belle des étoffes, trame du tissu qui nous lie par les mots. Mais aussi lettres de soi à soi, de soi à l’autre, de soi à chacun… Des mots couchés sur papier, à la main, dans ce geste fluide où coulent sans entrave la pensée, l’émotion, la douleur ou la...

À lire aussi...

ARTVerbier: un sommet d'art qui n’a pas le vertige des hauteursVerbier: un sommet d'art qui n’a pas le vertige des hauteurs

LoisirsCrans-Montana: découvrez l’art urbain sur les pistes de skiCrans-Montana: découvrez l’art urbain sur les pistes de ski

LoisirsNos suggestions pour pratiquer des sports d’hiver didactiquesNos suggestions pour pratiquer des sports d’hiver didactiques

Accords et désaccordsMusique suisse: des fantômes au secours des vivants. La chronique de Jean-François AlbeldaMusique suisse: des fantômes au secours des vivants. La chronique de Jean-François Albelda

La belle histoire du jourValais: Cédric Jossen propose une pièce de théâtre à voir chez soiValais: Cédric Jossen propose une pièce de théâtre à voir chez soi

Top