15.08.2020, 12:00
Lecture: 4min

A la découverte de Martigny, secrète et sacrée

Premium
chargement
La verrière d'Edmond Bille, réalisée en 1949, était la plus grande de Suisse à l'époque avec ses 55 mètres carrés de surface.

Valais terre d’art 2/8 L’historien de l’art Bernard Wyder emmène le lecteur à la découverte des trésors souvent méconnus du patrimoine artistique valaisan. Première halte au coude du Rhône.

De l’extérieur de l’hôtel de ville de Martigny, rien ne laisse présager le choc visuel qui attend le visiteur une fois à l’intérieur du bâtiment. Peut-être, étant donné l’affectation institutionnelle du lieu, ceux qui s’y rendent ou y travaillent aujourd’hui n’y font pas plus attention que cela, mais il faut savoir que la verrière monumentale d’Edmond Bille, conçue en 1949 pour la restauration de l’édifice, fut à l’époque, avec ses 55 mètres carrés de surface, le plus grand vitrail...

À lire aussi...

Valais terre d’art 1/8Au cœur de la passion de Bernard Wyder et de sa collection unique au mondeAu cœur de la passion de Bernard Wyder et de sa collection unique au monde

Top